One Piece Millénium


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akimoto D. Heick

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Réputation:
60/100  (60/100)
Camp: Pirate

MessageSujet: Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick   Ven 21 Oct - 20:20

Ce Nanashi Niizuma. Comment le décrire ? Je n'en sais trop rien. Un coup de vent passait faisant claquer les branches des arbres, comme pour marquer le temps d'arrêt. L'homme avait fermé les yeux. A quoi pensait-il ? Sûrement à l'attaque qu'il allait envoyer. Au bout d'un moment, il réouvra ses deux yeux en affichant un regard des plus frappants. Ses yeux étaient ressortis à tel point qu'ils semblaient... brûler ? Cet homme n'était plus lui même en tout cas, non. Cette envie de vouloir donner du meilleur de soi même pour montrer sa puissance était plus que présente en cette homme. Je pouvais voir cette aura qui l'entourait et qui montrait que, malgré son absence de réputation, il en avait dans le ventre. Ce qui est sûr, c'est qu'il ne se retiendrai pas, cette soif de vaincre était plus que débordante dans l'esprit.


Une vapeur bizarre sortait de son fourreau, comme si il brûlait. Que préparait-il ? Quel serait son attaque, jusqu'ou irait sa puissance ? Il dégaina son sabre de son fourreau et lança comme une lame d'air avec son sabre, pour ensuite se déplacer à une vitesse absolue afin de lancer du feu sur Sayuki. Du Feu ? Mais d'où prevenait-il ? Cet homme était bien mystérieux, je ne l'avais pas du tout compris dés cette rencontre. Il devait être un homme qui sait user de manière maître le sabre, et quelqu'un de très agile. Il était pourtant trop optimiste, je pense. D'ailleurs, cela n'avait pas fait broncher Sayuki, qui se contenta de sourire et de faire dévier de par son pouvoir de la Foudre son attaque. Mais ce n'était pas tout. Nanashi n'en était pas du tout au maximum apparement, non. Il avait montré uniquement le peu de possibilité de par sa maîtrise. Bien que son attaque ait échoué à cause de la malice de mon nouveau capitaine, il passa au niveau supérieur.


Dans ses yeux pleins de flammes et à la foi d'un regard des plus déterminés que jamais, Nanashi lança une attaque dévastatrice. Son corps se transforma en un gigantesque brasier énorme, la température avait augmenté tout d'un coup. Il n'avait pas retenu son attaque, non, il avait fait complètement l'inverse. De par ce brasier, une vague de flamme incroyable se matérialisa pour emporter avec elle tout sur son passage. J'étais complètement subjugé et étonné comme jamais. Une puissance inouïe. Une force invraisemblable. Un pouvoir insoupçonné. Voilà comment décrire cette attaque et son créateur. Nanashi était hors de contrôle. Sayuki, lui, était de son côté assez étonné de voir quel pouvoir possédait ce gars là, tout comme moi. Mais Sayuki s'inquiêta vite pour autre chose, derrière se trouvait la ville, et cette puissance allait être dévastatrice pour celle-ci.


Le capitaine se montra alors comme un homme intelligent. Il leva alors sa main droite et la pointa aux cieux. Les nuages s'assombrirent, quelque chose se préparait. Un vent énorme portait la scène, faisant voler les cheveux de tout le monde. Pendant un instant, on pourrait croire que les forces de la nature s'étaient déchaînées, tel des diables endiablés. De la foudre à l'état pûre et en forme de lion se créa de par le pouvoir de la Foudre de Sayuki, il alla s'abattre à la vitesse de la lumière sur la vague de terreur provoquée par Nanashi. Elle fut stoppée net, et toute cette énergie fut arrêtée. Des frissons me parcouraient, un tel phénomène était vraiment que peu probable. C'était la première fois que je voyais une telle expression d'attaque, et de nature si forte. Le ciel redevint aussitôt bleu, comme si le temps s'était arrêté. Si cet homme espérait rentrer dans l'équipage, je crois que ses attentes étaient comblées, même moi je pensais que toutes les chances de son côté. Sayuki, lui, était comme satisfait de cela, il ne s'était pas trompé apparement. En plus de ça, Nanashi était là, toujours en position de combat. En esquissant son sourire habituel, Sayuki prononça la phrase de bienvenue dans l'équipage. Il avait l'air impressioné par sa préstation qui était remarquable.


L'autre homme de carrure impressionnante se dirigea alors vers Sayuki en vélociférant des paroles. Il n'avait pas trop envie de lancer des attaques sur Sayuki comme Nanashi, il voulait énoncer clairement ses paroles. Apparement, il possédait une armure légendaire, celle d'Ouroboros Flint. Un seigneur dont j'ai déjà entendu parlé, qui par le passé faisait des ravages. Son armure était l'une des plus connues de l'histoire pour être un booster de puissance, avec la force de Dials comme sur mes dagues. J'étais impressionné, cette arme était censé avoir disparu dans les eaux de Calm Belt. Si une personne l'aurait, sa force serait décuplée, oui, il serait un surhomme de par cette seule armure. Ensuite, cette homme dit alors posséder les pouvoirs du fruit du Doku Doku no Mi, le fruit du poison. C'est un des fruits dont je n'ai que peu de connaissance, il peut servir apparement à secréter du poison de toutes sortes. Mais, après tout, il devait sûrement se demander si nous voulions des preuves, et c'est exactement ce qu'il nous fournit.


Il créa aussitôt une tarentule énorme avec huit pattes entièrement de poisons, après quelques minutes, elle disparut après avoir remué dans tous les sens. Il continua alors de parler en disant que son fruit pouvait toucher les Logias, les fruits des éléments, grâce aux gaz crées par le poison. Un homme dont la puissance était aussi insoupçonnée, sa carrure déjà imposante cache donc ce pouvoir immense ? Je fais la rencontre de personnes vraiment d'un niveau que je peux juger d'un niveau au dessus aujourd'hui, non pas pour me rabaisser, mais pour marquer un niveau de puissance bien visible... Autre chose sur lui : c'était le frère de l'amiral Goyah. Vous n'imaginez pas ma réaction, j'étais complètement choqué. Je tressaillit de l'interieur, je n'y croyais vraiment pas. Mes anciennes blessures revenaient me picoter à l'ouïe de ce nom. Comment cette brute épaisse pouvait-il avoir un frère ? Ainsi donc c'était ça, ces deux la étaient des frères absolument horrifiants, pourrait-on même dire que c'est de famille. Il avoua aussi par la suite qu'il avait tué son frère. Quel genre de famille étaient les Goyah ?


Sayuki, quand à lui était vraiment étonné. Il était indigné de tout ce qu'il avait entendu. Goyah était mort d'énormes souffrances causées par son frère. Sayuki dit alors avec grand étonnement qu'il savait que ces blessures qu'il avait infligées à Goyah n'allaient pas le faire mourir. C'était par inhalation de poison qu'il était mort, et ce poison c'était Ryuga qui l'avait secrété, pour se venger de son frère. Effectivement, si la marine apprenait ça, la prime de cet homme augmenterait conséquemment. Mais ce fou de Sayuki se dit alors que ce qu'il regrettera de cet amiral, c'est le combat. Je me demandais alors quel type d'homme j'avais en face de moi, il cherchait absolument la bagarre ? Sûrement oui, car c'est celui qui deviendra « Le Plus Fort Du Monde ». Après toutes ces annonces, il était évident que Sayuki le prendrait dans son équipage, d'autant plus que cet homme semblait horriblement fort, il sentait la mort à plein nez.


L'équipage semblait être terminé d'être composé. Nous formions un groupe d'hommes vraiment du genre « loups solitaires », un capacité qui peut s'avérer excellente dans un équipage. Un capitaine qui respire la folie, un homme qui respire la fougue du combat, un autre qui respire la mort, et moi qui respire la soif de savoir. Je pense que cet équipage allait sûrement faire parler de lui de part ses grandes actions. Mais qu'est-ce que ça allait donner sur les mers ? Je n'en sais strictement rien. Je n'eus pas le temps de m'abandonner dans mes pensées, des voix retentirent. Deux hommes commentaient la situation et menaçaient de prévenir les hautes sphères, le siège du gouvernement mondial, il parlaient aussi d'un Buster Call. Comment ? Un Buster Call ici, à Foodvalten ? Je fus soudainement choqué, c'était à cause de notre présence ici. Sayuki disparut aussitôt et on entendit un fracas énorme. Les voix s'arrêtèrent pour laisser place à deux cris sourds qui s'estompèrent. Puis, un vent passa. Ce vent était bizarre, il était contraire à la direction du vent qu'elle avait prit jusqu'à présent. Mais je ne m'y attardais pas trop, Sayuki était revenu en un éclair et nous sommait de le tenir par les bras. En a peine un instant, nous arrivions au centre ville de par son pouvoir impressionant.


La bas, personne dans les rues. Nous étions dans le centre-ville. Si un Buster Call devait avoir lieu, les gens auraient du être évacués, mais non. Je pus apercevoir des gens de par les fenêtres des maisons qui nous regardaient avec terreur. Il n'ont donc pas été évacués ? Pourquoi ? La marine voudrait aussi s'en débarasser ? Sayuki cria alors à outrance, pour que tout le monde sorte de leurs maisons. Puis, un peuple entier en sortit. J'étais complètement subjugé.



« La marine... quelle bande de salauds... »


Le peuple fut terrifié de la présence de Sayuki. Ils semblaient déjà être au courant. Je compris alors qu'un gros mensonge avait été divulgé. Le capitaine avait remarqué cela aussi, il annonca alors à toute la population que la marine leur avait menti. Bien sûr, ils n'y croyèrent pas une seconde, c'est vrai que qui croierait un des hommes les plus recherchés de ce monde ? Mais Sayuki n'en resta pas là contre toutes attentes. Je pensais qu'il abandonnerait, mais non au contraire, il redoublait d'intensité. Il hurla maintenant a la calomnie de la marine, il promis quelque chose de magnifique aux habitants : de conserver la paix. Les paroles de mon capitaine me firent frissoner. Ici, je pus déceler une nouvelle qualité chez Sayuki, un homme qui n'est pas injuste. Je ne pensais même pas que l'homme le plus détesté au monde soit comme cela, alors que les gens les plus aimés au monde, la marine, soient complètement à l'inverse. C'était un grand homme.


« Capitaine... »


Les mots de Sayuki furent acceptés par toute la population qui s'était rendue compte du danger. Désormais, il s'étaient tous mis de notre côté pour faire face à l'ennemi. C'était la première fois que je voyais un tel esprit de civils à pirates. Sayuki, se tournant devant son nouvel équipage, s'écria :


« Oi, tout le monde ! Vous avez entendu ? Tous ces gens ont porté leurs espoirs sur nous ! Cette île est maintenant sous le contrôle des « Tenbastu Kaizokudan », c'est notre territoire ! Il est de notre devoir de la protéger et de protéger ces habitants également ! La Justice de la marine est écœurante et défaillante, alors nous allons démontrer notre propre Justice ! »


Ces simples mots me reboostèrent. Un homme pas seulement fort, mais se souciant des autres et pas que par des paroles. J'avais choisi le bon parti, le bon chemin. Il fallait maintenant que moi je me montre à la hauteur de mon capitaine, que je m'executais.


« Heick, Nanashi, Ryuga ! Voiçi mon premier ordre en tant que Capitaine : Protégez de toutes vos forces Foodvalten et ces habitants et effacer toute trace de la marine sur cette île !! »


A ces mots, des trombes de marines arrivaient et nous encerclaient de toutes parts. Il était temps d'agir, et de montrer une justice que les marines n'offrent pas. Je sortis d'un coup mes dagues et annonçait :


« Retenez-les, je m'occupe de mettre en sécurité les civils ! Je reviendrais vous aider ! »





« Tous ceux qui veulent vivre, suivez-moi ! »





Je courais aussitôt en direction de la foule paniquée pour leur montrer la direction à suivre. Tout le monde me suivait, abandonnant leurs occupations. Je leurs sommais de se dépêcher, les marines redoublaient d'intensitée dans leurs attaques. Ils étaient eux aussi nombreux. Mais heureusement, il ne couvraient pas une partie de du village, ce qui me semblait être une bonne issue. Je regardais tous ces gens. Des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards, des bébés... tous térrorisés par la nouvelle annonce. Eux étaient aveuglés et ne faisaient que me faire confiance. Tout cela me fit rappeller que je dois être à la hauteur de leurs espérances, je dois les protèger à tout prix. Tout le monde semblait là, apparement.


~ Api Kaku ~
(Dôme des Ronces)




De nombreuses ronces jallirent alors du sol pour pousser à une vitesse incroyable en formant un dome au dessus des villageois. Ces ronces étaient résistantes et étaient faites pour résister au chocs apparants, comme les coups de feu et les boulets de canons. Ca y'est, les habitants étaient en sécurité.


« Restez-ici, vous êtes en sécurité. Je vous ai laissé des trous de par le dôme pour que vous voyez ce qui se passe. Vous allez voir, on va vous sauver. »


« Akimoto D. Heick ! Rends-toi, tu es cerné ! »





Je sursautais. Les yeux écarquillés devant l'espèce de dome que j'avais crée, je fus éberlué. Je me retournais alors lentement pour voir ce qui m'attendait. Devant moi, une montagne de marines était là, épée à leurs mains. La situation devenait de plus en plus compliquée, je ne savais que faire sur le moment. Il fallait que je réflechisse à un plan d'action. Comment s'en sortait les autres de leurs côté ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragunsou Drakyôto
The Monkey
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Réputation:
41/100  (41/100)
Camp: Marine

MessageSujet: Re: Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick   Dim 23 Oct - 17:23


Two years later,
Le nouveau monde, Foodvalten


J'avais quitté le port de la nouvelle île de Marine Ford sous un soleil radieux, ainsi qu'une mer très peu creusée, posté à l'avant du bâtiment de guerre qui voguait fièrement au côté de son compagnon qui lui était similaire. J'avais été sommé de participer à un Buster Call, le chef de cette opération qui visait le non moins connu Yonkou Sayuki ainsi que son équipage n'était autre que l'une des figures les plus emblématique de la Marine : L'amiral Enishi !

Après plusieurs jours de navigation sous un climat qui était des plus idyllique, permettant aux hommes présent sur les navires de pouvoirs se détendre avant le combat qui allait sûrement tous les marquer. Nous avions rejoins l'armada composé de dix bâtiments de guerre. En tête de file se trouvait les deux navires sous le commandement direct d'Enishi le Taïpan. La formation quelque peu ovale devait être visible de loin, notre arrivée serait donc facilement prévisible.

Après plusieurs jours de mer, nous arrivâmes finalement au lieu d'extraction, les forbans avaient déjà commencé à manipuler les cerveaux naïf des civils de l'île du nouveau monde. De loin on pouvait observer les rue déserte, notre arrivé avait été, comme prévue, anticipée. J'ordonnais aux hommes placé sous mon commandement de ne pas bouger des bâtiments et sautais à terre. Notre armada formait une ceinture en apparence indestructible, mais il ne fallait pas trop compter sur l'avantage numérique, évidemment la taille de l'arme compte, mais le plus important c'est la personne qui la tient !

Un délai de trois minutes avait été donné avant la mise à feu du Buster. Personnellement qu'ils me tirent dessus ne me dérangeait pas, là était tout l'avantage d'un logia : Ne pas ressentir les coups. Je ne du pas marcher très longtemps, me fiant au cris pour trouver l'unité de combat la plus proche et leur tendre une perche vers une sortie. Cette dernière atteinte je demandais un point sur la situation à un soldat.


" Vice-Amirale Dragunsou ! C'est l'archéologue Akimoto D. Heick, tête mise à prix à 145. 000. 000 de Berrys ! Il a "déposé" les civils dans cette sorte de grosse forteresse de ronces géantes!

- C'est noté, rejoignez le point d'extraction le feu sera bientôt ouvert !"


Dis-je au soldat qui commandait l'unité d'un air que je voulais rassurant, avant de me tourner vers l'homme qui avait réussit à quitter Impel Down avec l'aide du leader de la révolution : Tsubaki D. Tensei.

" Akimoto D. Heick !

- À Impel Down tu as connu l'enfer, du moins c'est ce que tu pense... Et bien prépare toi à connaitre l'enfer le plus terrible qu'il soit !"
Continuais-je.

Je ramenais l'une de mes mains vers mon torse et créais une mini-tornade de sable qui commençais à tournoyer. Je lançais ensuite cette dernière sur mon adversaire, une fois qu'elle ne fut plus en contact avec mon corps elle commença à grandir rapidement jusqu'à atteindre une taille d'une quarantaine de mètres de haut.

"Desert Tornado !"


J'étais bien curieux de voir sa réaction face à ma technique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akimoto D. Heick

avatar

Messages : 79
Date d'inscription : 24/06/2011

Feuille de personnage
Réputation:
60/100  (60/100)
Camp: Pirate

MessageSujet: Re: Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick   Lun 24 Oct - 10:40

Un homme était arrivé avec les marines. Celui là, il avait l'air plus gradé que les autres, vu son accoutrement. Je ne savais rien du tout de lui, c'était la première fois que je voyais ce gars là. Des cheveux roses, un regard peu commun, cet homme devait sûrement respirer une grande force. Mais laquelle ? J'allais sûrement le découvrir au fil du temps. Les marines, menaçants, avaient braqués leurs sabres sur moi, mais il s'étaient tous reculés à la venue de cet homme, comme si il avait besoin de place pour m'attaquer. En tout cas, les civils étaient derrière-moi, à l'abri sous le dôme de ronces. Ils regardaient la scène avec étonnement. Un pirate contre une armée de marine, qui gagnerait cette bataille ? Ils semblaient vraiment pessimistes pour moi, il était vrai que d'un point de vue j'étais cerné de toutes parts.
Un petit garçon criait du dôme, les larmes aux yeux et dans un grand cri:



« On va tous mourir !!! Maman !!! »




Puis, sous cette agitation, ce fut d'autres personnes qui élevèrent la voix puis criaient à l'aide. Des hommes, des femmes, des enfants, des vieux, des bébés... L'atmosphère était vraiment à la dérision. Mais tout cela commençait à m'énerver. J'en avais marre d'avoir a faire à des gens qui n'ont aucun espoir pour leur vie, qui ont aussi très peu d'espoir de voir le bien triompher. Et pour une fois, les rôles étaient inversés, je devrais être leur héros, il devraient m'encourager. Dans un excès de colère, je criais alors:


« VOUS ALLEZ LA FERMER OUI ?! »



« Si vous n'avez pas foi en la vrai justice, alors vous n'avez qu'a mourir ! Sayuki à dit que je devais vous protèger... Eh bien... JE VAIS VOUS PROTEGER !! JUSQU'A LA MORT SI IL LE FAUT !! »


Toute la foule poussa un cri d'étonnement pour terminer dans un visage exprimant le choc total. Mes paroles devaient avoir un effet énorme sur eux. La volonté devait être plus forte que tout, et surtout maintenant. Mais ça, c'est le cadet de mes soucis. J'étais déterminé à executer l'ordre de Sayuki. Je devais les protèger à tout prix, ces civils. Tout ça car j'ai foi en lui, c'est un grand homme, et je l'ai appris au fil du temps, même si il à été court. Et franchement, ça serait moi, je le ferais aussi même si on me l'avait pas demander, cette ignomnie que fait proliférer la marine à assez dûrer. Non mais sans blague, tuer des civils innoncents... Les coups de canons étaient déja lancés. Au loin, ça bardait. Le Buster Call avait commencé. Une barrière de feu avait été aussi lancée, ce devait être ce Nanashi Niizuma qui l'avait installé de par son pouvoir, il a fait preuve d'une grande intelligence. Mais je devais m'atteller à la tâche, ce marine devant moi commençait à me dire des choses, comme quoi je connaîtrais un enfer encore plus grand que celui qui m'avait été infligé à Impel Down.


Se moquait-il de moi ? Qu'est-ce que cet homme pourrait m'infiliger de bien pire que j'ai reçu un Impel Down ? Je ne tardais pas à avoir la réponse, car il créa une chose bizarroïde. J'étais surpris, je ne m'attendais vraiment pas à cela. C'était quelque chose avec ses mains, une sorte de tempête de sable se créa, non plutot une tornade. Une tornade qui grandissait au fur et a mesure qu'elle était lancée. Elle était gigantesque après quelques instants. Je mis mes avants bras devant moi, pour faire en sorte de me protéger la figure. Tout commençait à voler devant moi, la tornade se mouva aussitôt pour arriver dans ma direction. Je devais esquiver à tout prix pour ne pas me faire lacérer par le sable et le vent qui semblait violent. Je passais donc à l'action aussitôt, j'enfilais mes gants pour sortir Milky afin de tracer une route de nuages pour ensuite m'enfuir. C'était de justesse que j'eus réussi. Mais quel était son pouvoir à cet homme ? Etait-il lié au sable ? J'en apprendrai un petit plus par la suite, sûrement. Après m'être rendu à la gauche du marine qui m'avait lancé cette mystèrieuse attaque, je descendis au sol pour me remettre en position de combat. Je sortis aussi mes dagues de mes gants, puis regardais mon adversaire.


« Ainsi donc tu veux me faire connaître un enfer plus grand que celui que j'ai vécu à Impel Down. Je crois vraiment si ton pouvoir ne se résume qu'a cela, on pourrait dire que ça relève du paradis ! GOUTTE PLUTÔT À CELA !! »


Je me mis en place pour utiliser deux de mes dagues, celle diallée avec un Jett-dial, et l'autre diallée avec un Pyro-dial.


Nitentou': Fulgur !
(Deux dagues: Eclair Rouge)




En me servant de la vitesse du Jett-dial et du feu dégagé par le Pyro-dial, je frappais à une grande vitesse mon adversaire en le transperçant directement. L'attaque se percevait comme un éclair rouge du fait de l'alliance entre la rapidité et du feu employé. L'homme touché serait transpercé violement et brûlé par l'effet des flammes. Il souffrirait normalement en mettant un peu de mal à se relever. Mais au cas ou celui-ci esquive, je lui réservais autre chose:


Nitentou': Taiyou Saku !
(Deux dagues: Le Poing Aveuglant)




Cette attaque se servait deux deux dagues: celle diallée au jett-dial et celle diallée au flash-dial. Elle servait à frapper avec le plat des dagues sur mon adversaire. En réalité, c'était une sorte de coup de poing aveuglant, la lumière étant générée par le flash dial. L'adversaire recevrait un coup énorme sans sans aperçevoir du fait qu'il soit aveuglé par la lumière. Après quoi, je me retirais en reculant de quelques mêtres. Comment avait réagi mon adversaire ? L'avais-je touché ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragunsou Drakyôto
The Monkey
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 21

Feuille de personnage
Réputation:
41/100  (41/100)
Camp: Marine

MessageSujet: Re: Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick   Mar 25 Oct - 12:22


Le Vice-Amiral
En action


On pouvait sans mal entendre les cris de peurs ainsi que les gémissements du groupe de civils qui n'avait nul échappatoire dans cette prison verte. Mon adversaire leur fit comprendre dans la plus grande élégance et finesse de son langage qu'il avait soit disant la situation en main. Quelle bonne blague, que pourrait il faire contre moi ? L'agitation produit par la foudre stoppa immédiatement, le fluide que dégageait cet individu était tout bonnement incroyablement puissant.

« Si vous n'avez pas foi en la vrai justice, alors vous n'avez qu'a mourir ! Sayuki à dit que je devais vous protéger... Eh bien... JE VAIS VOUS PROTÉGER !! JUSQU'À LA MORT SI IL LE FAUT !! »


La véritable justice ? Sa justice ? Pour qui se prenait ce blanc-bec, mais il y a une fin à tout, sa justice serait stoppée ici même par mon auguste personne. Il se tourna vers moi, et aperçus la tornade de sable qui lui fonçait littéralement dessus. Derrière moi, un spectacle apocalyptique se livrait, les explosions en série aussi bien due par le combat entre le Yonkou et l'Amiral que part le Buster call lui même. Après avoir esquivé ma première technique il se lança à l'assaut en créant une sorte de route de nuage avec laquelle il se propulsait, du moins était-ce là la vision que j'en avais...
Je le regardais faire, c'était vraiment étrange, il dégaina deux dagues et fonça vers moi à une vitesse hallucinante, j'eus juste le temps d'utiliser mon "Desert Spada" pour parer la lame qui émettait une puissante chaleur. Le choc de l'explosion m'envoya voler contre un mur. Mon ennemi enchaina immédiatement en m'aveuglant avec son autre dague. Décidément il avait plus d'un tour dans son sac, je sentis que ma tête se détachait du reste de mon corps, ne ressentant pas la douleur je n'aurais peut être même pas sentis que cette dernière n'était plus sur mes épaules si je ne m'étais pas concentré. Devant la mine qui devait être, mais ce n'était qu'une supposition étant donné que mes yeux n'était pas à leur place, déconfite de mon adversaire, ma tête se reformait petit à petit en un flot de sable continue. Jusqu'à présent à part cette petite technique je n'avait fait que parer, encaisser et n'avais pas bougé d'un centimètre, à présent c'était mon tour.

"Ok bien joué, à présent c'est à moi de t'en faire voire de toutes les couleurs !"


"Supplice de la soif : Desert Barchan !"


Je me jetais sur mon adversaire et, ayant une trainé de sable derrière la main droite, lui passais tout un bras dedans, bonne chance pour l'éviter celle-la ! Je m'éloignais un peu en quelques bonds agile, mon mini-denden mushi venait de sonner.

"Allo ? Dis-je.

- Ici les bâtiments de guerre, on nous ordonne de nous replier !

- Maintenant ?! Bon, j'arrive immédiatement continuez à faire feu jusqu'à mon arrivé !"


J'étais toujours dos à mon adversaire, mais partir ainsi sans dire au revoir aurait été d'une impolitesse sans nom. Je me retournais donc :

"C'est bien dommage, je dois partir, il semblerait que vous allez vous en sortir, du moins, tes compagnons... J'ai un dernier petit cadeau empoisonné pour toi !"

"Supplice de la soif : Desert Ground Death !"


Sur ce j'absorbais toute l'humidité présente dans un rayon qui, à l'échelle de l'île était minuscule, mais qui était au combien puissant.. Je ne regardais même pas si mon adversaire avait survécut, si oui peut être qu'un jour je le recroiserais... Je transformais toute mon corps excepté ma tête en sable et fonçais vers la rive, le rayon d'action dans lequel j'avais combattu n'était plus que craquelure et poussière, en quelques minutes j'arrivais aux navires qui m'étaient assigné et montais directement dedans, faisant signe à l'équipage de mettre les voiles.
A l'arrière du navire, je regardais l'île à moitié dévasté.

"Drôle de guerre... Dis-je
- Ouai drôle de guerre...
Dit une personne qui se tenait à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arc Foodvalten: Protéger un Peuple ~ Dragunson Drakyoto VS Akimoto D. Heick
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple
» Quel peuple terrien pour arda?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Millénium :: Le Role Play :: Le Nouveau Monde :: Foodvalten-
Sauter vers: