One Piece Millénium


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Monocle

Aller en bas 
AuteurMessage
Kid
Le Monocle
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
20/100  (20/100)
Camp: Pirate

MessageSujet: Le Monocle   Jeu 25 Aoû - 23:22




Image



    # Avatar du Membre:





    x Nom: Rowling
    x Prénom:Kid
    x Age:23 ans
    x Poids: 67 kilos
    x Taille: 1m89
    x Sexe: Masculin
    x Race: Humain
    x Surnom: Le Monocle Blanc
    x Lieu de Naissance: Marie Joa
    x Rang: Pirates
    x Fruit du Démon:/
    x Profession: Médecin
    x Arme(s) Particulière(s):BPX07 (Bazooka)




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




Kid est un grand fada de la liberté, et par dessus tout du vol. Sachez ceci: plus un objet à de la valeur materielle, moins vous aurez de chance de le revoir si vous rencontrez Ryôka Kid. Eh oui, c'est son passe-temps favori. Il aime par dessus tout draguer des femmes (ce qui n'est pas du tout difficile car il les a toutes dans sa poche) nobles qui sont mûres et qui ont beaucoup d'argent pour ensuite les tuer et tout leur sous-tirer. Plus les femmes d'age mûre sont arrogantes et vaniteuses, plus sa cruauté est grande pour les tuer. On pourrait dire qu'il vole aux riches pour donner au pauvres, sauf qu'il ne donne pas son argent à n'importe qui. Pour lui, l'argent pour les femmes leur enlève toute splendeur interieurement, il pense qu'elles se permettent de dire des choses vraiment déplacées et qui reflette leur coeur, qui à cause de l'argent, est devenu souillure et vanité. Bien sûr, il n'est pas comme cela avec toutes les femmes, non. Il aime aussi les filles qui sont belles tant à l'interieur qu'a l'exterieur. Si elles sont riches et qu'elles remplissent quand même cette condition (càd que l'argent ne leur monte pas à la tête), il ne va pas leur soutirer le moindre centime, non. Il va soit s'engager dans une relation avec elle (ce qui est rarement le cas), ou ne rien faire du tout, mais en général quand il ne fait rien c'est la dame qui le fait car il à un fort succès chez ces mesdammes. Il n'est pas avare, non, car il dépense sans compter. Il ne garde qu'avec lui que les plus grands trésors jamais cachés sur l'humanité. Il n'a pas que cette philosophie là bien évidemment. Il est très instruit et est un tactitien de génie. Il à la réputation d'être quelqu'un d'insaisissable et qui échappe toujours aux filets de la marine, ou encore des chasseurs de primes. Il obtient ce qu'il veut toujours, il dérobe tout ce qu'il entreprends de dérober, enfin voilà, c'est qu'elqu'un qui est prêt à tout pour tout entreprendre. C'est aussi un aimant à femme, comme je l'ai dit tout à l'heure. Des femmes se font même des fantasmes à propos de lui: *J'aimerais m'envoler sous une nuit de pleine lune dans les bras de Kid. KYAAAAAAAAAA !!!* Pour parler aussi d'autres facettes de sa personnalité, il y a aussi la liberté. Pour Kid, la liberté est quelque chose qu'on ne peut pas retirer à un homme. Il n'aime pas du tout les règles et consignes du gouvernement et préfère lui désobeïr même si il doit mettre sa vie en jeu. Un grand provocateur et un gars malicieux, voilà ce qu'il est. Il est aussi très manipulateur avec les femmes, il se sert de son succès envers elle pour leur faire faire tout ce qu'il veut. Son art de manier les choses avec aise, la préstigitation, est quelque chose qui amplifie son succès avec les femmes. Vous diriez sans doute que c'est un gars qui se la joue de trop, mais ce n'est pas de sa faute s'il a de la classe, eh oui. Il est assez lent à la colère et préfère analyser avant de passer à l'action. Son seul défaut est qu'il prend la fuite un peu trop vite et ne s'engage pas réellement dans le combat. Il adore faire des tours de magie aussi à ses amis, ou raconter des blagues pas spécialement drôles.







Son physique ? C'est assez facile à expliquer, et assez complexe en même temps. Bon, commençons. Faisant un mètre quatre-vingts cinq et pesant soixante et onze kilos, le jeune séducteur est un homme de taille plutot haute et de silouhette fine. Une morphologie pas trop exagérée, juste ce qu'il faut partout, à des mesures bien proportionées. Il est assez musclé sous ses apparances de gars gentleman, que ce soit des bras que des jambes. Il est plutôt droit de stature et est comme toutes les femmes aiment, beau et élégant. On dit souvent qu'il à la classe, et surtout au niveau des damoiselles. Son visage est assez bien proportionné a ses autres traits physique. Ses yeux sont d'un bleu marine assez rare, son nez est assez petit et en pointe, et sa bouche est l'un de ses atouts majeurs après son physique en entier et ses yeux. Son sourire est magnifique, des dents carrées et magiques, d'un blanc éclatant et qui saurait faire rougir n'importe quelle femme. Ses cheveux sont marrons foncés virant assez au noir et son teint est plutot clair. Mais heureusement, il n'a pas que ça comme atout. Son corps comme je le disais est bien proportionnel a tout le reste. Ses pectoraux sont visibles malgré une faible absence de morphologie, et ses abdominaux aussi. Des muscles saillants même si on ne peut pas les voirs sous ses vêtements. Son style est bien particulier: la plupart du temps il porte son costume blanc superbement classe avec une sorte de cape blanche finen et le tout généralement accomapagné d'une chemise soit bleue ou verte, d'une cravate rouge, blanche ou noire ainsi qu'un chapeau blanc entouré d'un ruban bleu. Mais il s'habille aussi d'un style tout à fait différent quelques fois, ce qui fait qu'on à un peu du mal à le reconnaître. Une veste noire mise de façon débraillée et avec une chemise blanche mise de même façon que sa veste mais à l'interieur, ainsi qu'un pantalon jean noir ou blanc, ça dépend de la situation, ainsi que des chaussures assez classes. Mais un signe permet de le reconnaîte, juste un signe. C'est son monocle blanc qu'il porte à un de ses yeux. Un monocle bien significatif pour lui, et qu'il portera quand il aura besoin de se dévoiler à l'une de ses victimes ou tout simplement à ses ennemis.





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~








Biographie:




Partie I: Les Origines de Kid – La fille de la falaise.


Mariejoa
-Red Line-
12 Years Ago




    Mariejoa, la terre dite « sainte ». C'est dans ce lieu si élevé en altitude, situé sur l'énorme continent rouge nommé Red Line par tous que cette ville a pris son siège. Réputée pour être habitée par des Tenryuubito qui y ont élu domicile - plus de 20 familles -, des êtres qui sont descendants directement des fondateurs du gouvernement mondial, Mariejoa à su se démarquer des autres villes par sa prospérité inégalable et son patrimoine merveilleux. Pour être magnifique, elle l'était. Tout le monde pourrait l'avouer, même un des pirates les plus cruel du monde pourra vous l'affirmer avec certitude. Une citée semi-celeste, qui est souvent envahie par des nuages bas qui provoquent du brouillard à profusion. Resplendissante et pleine de fraîcheur, cette ville est incontestamment la numéro un du monde, et ce pour des temps indéfinis.




    C'est ici que naquit le fameux Rowling Kid. Sa vie d'ici, il la regrette amèrement, à un poil près, vous comprendrez un peu plus tard. Il est le fils de l'une de ces familles qui sont descendantes des fondateurs, connues sous le nom de Dragons Célestes. Dans la société, c'est plutôt vu comme un privilège immense, car ceci on le droit de faire absolument ce qu'il veut, comme appeler un amiral quand il se font taper dessus. Ce sont des créatures hautaines, arrogantes et vaniteuses. Ils se croient supérieur et sont complètement intolérants. C'est ce qu'étaient les parents du jeune Kid.





    Ils avaient dans le quartier qui était réservé a ces familles, un de ces maisons qui en feraient palîr plus d'un. La famille des Tenryuubito Rowling était connue pour être la pire espèce de Tenryuubito qui existe. Ils avaient le plus d'esclaves a leur service, plus de 150. Le père et la mère s'acharnaient durement sur eux et les forcaient a faire des activités les plus odieuses qui soient. Ils se servent par exemple d'eux comme des chiens, ou encore comme des chevaux. Mais si l'on devait énumerer la liste de tout ce qu'il font à ces pauvres hommes et femmes, on n'arriverait pas au bout de l'histoire à tant. Kid avait à ce moment la 10 ans. Son père le faisait s'acharner au travail comme n'importe qui, il n'avait même pas le droit de sortir dehors faire une petite promenade. Son père voulait qu'il devienne médecin, un métier les plus préstigieux de ce monde. C'est ce qui fait qu'il n'avait pas d'ami du tout. Il n'aimait pas du tout la façon de faire de ses parents, c'est à dire se servir d'esclaves. Pour lui, c'était pas du tout ça la liberté. Mais il s'était tut et préférait ne rien dire, craignant son père.




*Pourquoi sommes spéciaux ? Est-ce que le fait qu'on soit les descendants de fondateurs change quelque chose au fait que l'on soit humain ?*



    Un jour, alors que le soleil s'apprêtait à disparaître derrière de lointains horizons, Kid regarda par la fenêtre de sa grande chambre de noble. Le panorama était tel qu'il succomba directement. Il avait envie de sortir dehors, oui, pour la première fois. Il savait que son père serait furieux, mais il voulait voir ce qu'on pouvait bien observer dehors. Il posa alors ses cahiers et ses stylos sur sa table de travail puis entrouvrit la fenêtre. Il prit alors tout son élan et sauta directement par celle-ci. Si il n'y aurait pas eu l'un des esclaves pour amortir sa chute, il se serait sûrement fait mal. L'esclave était assomé, il avait prit un coup énorme sur la tête. Il faut dire qu'il à sauté de quand même 3 étages. Kid voulut s'excuser, mais il n'eut pas l'occasion de le faire étant donné qu'il avait remarqué qu'il était dans les vapes. Il se dirigea alors vers la porte de derrière, qui donnait directement accès à une sorte de route. Il l'emprunta et regarda autour de lui : il vit de nombreux nobles assis sur des esclaves qui usaient de toutes leur forces pour marcher à quatre pattes aussi vite qu'il le pouvaient.





    Kid était bouleversé de voir tant de souffrance dans ces esclaves. Il s'arrêta alors au bord de la route pour observer un des esclaves qui était mal en point. Celui-ci s'arrêta lui aussi regardant le petit garçon qui était là. C'était un regard rempli de haine et de souffrances qu'il lui avait été balancé. Kid était choqué de voir ce spectacle triste. L'esclave dégoulinait de sueur et de sang de partout et était meurtri de la tête au pieds. Il semblait aussi implorer le jeune enfant. Dans sa tête, Kid ne savait plus trop quoi penser de cette esclavagisme. Il voulait l'aider, l'esclave, mais il ne pouvait pas. Son propritéraire le frappa dans les côtes pour lui dire d'avancer plus vite. Il le fit sans rouspeter. Après quoi, le jeune enfant partit en direction d'une sorte de bosquet.








    Le bosquet qu'il apperçut était en réalité une grande foret qui séparait Mariejoa d'une des plus grandes falaises de Red Line. Le petit s'aventura dans cette même forêt, avec pour but de voir la mer d'un peu plus près. Il n'avait pas vraiment de raison de venir là, si ce n'est que pour voir le soleil se coucher et de faire quelque chose de moins monotone, et ceci contre la volonté de son père. Il arriva alors à une sorte de sentier qui menait à la côte. Il était arrivé au bout du chemin. Devant lui, un spectacle des plus magnifiques.







    Le soleil était là, à son point le plus bas. Il allait disparaître dans les horizons les plus lointains. Kid sourit. Il était bien là. Le vent était au beau fixe et faisait doucement voleter les cheveux du petit enfant. Jamais il n'avait vécut cette sensation, c'est comme si il était libre. Oui, libre de ne plus être sous l'influence de ses parents, loin de toutes ces barbaries que faisaient ses compères. Il se sentait revivre. Le vent lui percutait la face. Ce moment était fort, il commençait à oublier toutes ses inquiétudes, toutes ses obligations de Dragon Céleste. Vivre en noble le blasait, il en souffrait tellement interieurement, et ça personne ne pouvait le comprendre.



*Ca serait si simple de s'évader en volant...*


    Mais quelque chose l'arrêta. Un pleur. Et pas n'importe quel pleur. Oui, un pleur de petite fille. Kid tourna la tête. Il vit alors une petite fille assise sur un rocher. Elle avait environ le même age qu'elle, et semblait vraiment triste. La petite fille ne l'avait pas remarqué. Kid resta assez perplexe avant de lui parler. Il savait que tout les petits enfants de la ville sauf ses cousins Tenryuubito le fuyaient car ils avaient peur de se faire massacrer. Le fait qu'il lui parle va surement faire le même effet qu'a tout le monde. Mais bon, qui tente rien à rien, et puis ça serait peut-être une bonne amie, se disait-il. Il s'approcha d'elle et lui dit :






« Hé dis, pourquoi tu pleures ? »


    La petite fille fut surprise. Elle semblait ne pas attendre quelqu'un ici. Elle se retourna en sursautant, puis essuya ses larmes, qui lui troublaient la vue. Après avoir examiné le visage de son compère, elle poussa un petit cri. Elle semblait connaître le jeune homme. Elle essaya de courir, mais Kid l'en empêcha. Il en avait marre de ne pas avoir d'amis en dehors du cercle familial, il voulait en avoir d'autres, des gens qu'il ne connait pas au début. Effrayée, elle regardait le visage de Kid. Son regard portait à dire : « laisse moi partir, je veux pas mourir ! », mais Kid la regardait fermement, puis souris et lui dit :



« Ne t'inquiêtes pas, je ne vais pas te manger ! »


    La fille laissa encore une fois une marque de surprise. C'est vrai ça, elle était en compagnie d'un des fils des Tenryuubitos les plus cruels qui soient, alors elle avait de quoi avoir peur avec celui-ci. En plus de cela, cette fille avait un statut social des plus bas, elle n'était pas noble, mais une simple fille d'opticien, et elle et sa famille étaient très sérés au niveau des finances. Si par hasard le père de Kid venait ici, il tuerait la fille directement sans se poser de questions. Elle avait ceci dans la conscience, mais comme elle non plus n'avait pas d'amis, elle accepta la présence du jeune garçon. Elle essuya encore l'eau de ses yeux, puis dit d'une voix assez tremblante :




« Je-je sais pas si j'ai le droit de traîner avec toi... »




« Pourquoi ? Je ne suis pas un enfant comme toi ? On ne peut pas devenir amis tout les deux ? »



    Elle parut encore une fois surprise. Ca la surprenait que Kid était si gentil avec elle, alors qu'il était fils de gens si odieux. Elle voulait néanmoins prendre le risque, et elle laissa une petite place au jeune garçon sur le rocher. Il s'y assit en la remerciant. Tous deux regardaient l'horizon maintenant, sans se dire le moindre mot. La fille était assez tétanisée, elle ne savait pas trop quoi penser. Lui, Kid, était là, tout heureux de regarder ce soleil couchant qui l'émerveillait. Il fermait aussi quelques fois les yeux pour se délecter de ce grand plaisir.




    Le soleil se coucha alors pour laisser place au crépuscule noctambule. Kid devait s'en aller, il avait déjà passé trop de temps ici. La lune se levait, effectivement. La jeune fille était toujours là, assise sur la pierre, dans ses pensées. Puis, elle dit alors :



« Je dois partir... »


    Elle se leva alors de la pierre et commença a partir d'un pas précipité vers la forêt. Kid était frustré, c'était la première fois que quelqu'un était assez gentil pour rester avec lui ne serait-ce que quelques minutes. Il dit alors :




« Hey, attends, dis moi au moins comment tu t'appelles! Moi c'est Kid ! »


    Elle s'arrêta. Elle était elle aussi frustrée. Elle dit alors de manière assez sourde :[/b]



« Je m'appelle Ciel. »




    Ciel ? Un bien beau prénom qui allait parfaitement avec sa personnalité timide que Kid avait remarqué. Il trouvait se nom magnifique. La jeune fille s'en alla aussitôt. Lui aussi devait rentrer chez lui, si par malheur son père savait qu'il était sorti, il allait passer un mauvais quart d'heure. Il se précipitait alors de rentrer chez lui. Il traversa en courant la fôret et arriva dans la rue par laquelle il avait fait le chemin inverse. Il continua à courir jusqu'à la porte derrière de chez lui. La, il ouvra la porte. Dans le jardin, personne. Il en profita pour aller prendre une échelle qui était déstinée aux esclaves pour l'escalader et rentrer par la fenêtre de sa chambre. Arrivé enfin, il se remit alors au travail sur sa table. Il regarda aussi l'heure, il était 20h. Son père et sa mère n'allaient pas tarder à rentrer à la maison. Il eut raison car ces derniers arriverent pile au même moment.



« Ah, notre fils ! J'espère que tu as bien travaillé ! »


« Oui père... »




    C'était aujourd'hui un belle soirée qu'il allait passer. Il avait fait la rencontre de Ciel. Il savait que c'était le début d'une folle amitiée. Il se coucha dans la joie et la bonne humeur, après avoir pris un dîner des plus copieux.




Partie II : Le magicien au monocle


    Le lendemain fut une journée belle et ensoleillée. Kid se réveilla dans son pyjama de roi dans un lit des plus confortables. Il se leva en baillant doucement. Il sortit de son lit et alla vers la fenêtre. Il l'ouvrit puis contempla le paysage. Il y avait du soleil certes, mais du brouillard avait envahi la ville. Elle était maintenant floue. Kid ne pus rien voir a part ces maisons floutées un peu partout, les tours de la forteresse qui dominait la ville, ainsi que le soleil. C'était une journée comme les autres, sauf que là, Kid pensait à quelque chose d'autre.




    Oui, cette nuit il à révé de Ciel. Il à révé qu'ils étaient devenus amis, et cela malgré l'interdiction des parents du dragon céleste. Cette fille là l'obscedait. Il ne pensait qu'a elle, il voulait absolument être ami avec cette fille. Il ne serait pas encore capable de dire qu'il est tombé amoureux, il la voyait simplement maintenant comme sa meilleur amie, même si ils ne se sont échangés quelques mots. Il se demandait si il allait la revoir un jour, ou encore ou habite-t-elle. Il était complètement ailleurs aujourd'hui. C'est alors qu'il décida de quitter la fenêtre pour aller se doucher et se brosser les dents.
    Il se rendit ainsi en bas pour aller se mettre quelque chose sous la dent avant de se remettre à travailler.




    Il arriva alors dans la salle à manger. Une dame, esclave, habillée en soubrette, apporta le déjeuner à Kid. Elle était triste, elle aussi, comme tous les esclaves qui travaillaient dans cette maison. Ils avaient aussi ce collier de fer massif à leurs cous, et aussi cette marque au fer blanc sur leurs dos. Kid avait remarqué que ces personnes souffraient, mais il ne savait quoi faire. Il voudrait tous les libérer, mais c'est une tache qu'il ne pouvait faire, sous peine de représailles. Leur souffrance le chagrinait. C'est aussi avec un peu d'amertume qu'il va finir son petit bol de lait et ses tartines au miel et à la confiture de framboise, un déjeuner digne d'un gars tout juste modeste. Il n'aimait pas trop manger, Kid.




    C'est alors que le père de Kid arriva dans la pièce. Il était tout excité. Il venait d'acheter un nouvel esclave. Il déboula dans la pièce en tenant par une chaîne un gars avec un chapeau noir, un monocle ainsi qu'un costume noir. Kid le regarda avec attention. Il trouvait que ce gars là avait quelque chose de spécial. Enfin, il ne savait pas trop. Son père lui dit alors :




« Mon fils, celui-ci est pour toi. Je l'ai trouvé à Shabaody lors de la vente aux esclaves. Je l'ai pris parce que il sait faire des tours de magie, il va être marrant, HAHAHAHA ! Maintenant finis ton bol et après tu vas monter travailler, aller dépêche toi !»



    Le petit ne répondit rien. Il était trop fasciné par l'esclave. Il avait tellement de style même si c'était un esclave. L'esclave le dévisaga à son tour. Il était assez faché. Il n'aimait pas du tout être là, c'était sûr. Enfin, après ce moment là, Kid finissa son bol de lait et alla au troisème étage pour rejoindre sa chambre en compagnie du nouvel arrivant. Il ne disait rien, il avançait en suivant son nouveau maître. Kid était un peu géné de l'avoir comme esclave, il faut dire qu'il n'appreciait pas du tout cela. Il entra dans sa chambre et demanda à l'esclave de s'installer sur une chaise, pendant que lui allait travailler.




    Au bout de trente minutes, l'enfant en eut assez de travailler. Il avait besoin de se distraire, travailler quotidiennement comme cela le fatiguait énormément. Pour lui, sa vie n'avait pas vraiment de sens, a part si Ciel ne devenait pas ami avec lui. Il avait tellement envie de la revoir... Puis, il se souvint alors que son père avait dit que le gars là bas était un magicien. Il se retourna de sa chaise puis regarda alors l'esclave. Il était tête baissée. Il ne voulait visiblement pas trop parler. Ce qui était interdit, mais ça Kid s'en fichait. Il aimait braver les interdits, surtout depuis qu'il était sorti dehors hier. Kid lui dit alors :




« Tu est magicien ? »


    Le gars leva la tête.




« Ouais... »


« Tu peux me faire un petit tour de magie, s'il te plaît ? »



    Visiblement, on voyait que le magicien ne s'attendait pas à cela du tout. Non, déjà le fait qu'un petit Tenryuubito était quelques fois bien pire qu'un parent Tenryuubito, jamais il ne se serait attendu à ce que Kid lui parle comme cela en lui disant « s 'il te plaît ». Il était dans tous ses états. Dans sa vie d'esclave, il devait sûrement avoir entendu que des ordres, mais là le 's'il te plaît' était un petit choc.
    Il répondit alors :



« Hé bien, pourquoi pas. »



    Il prit alors son chapeau dans ses mains et sortit de celui-ci une baguette magique. C'était parti pour une bonne journée de magie entre le magicien et le petit enfant. Kid était émerveillé. L'esclave était en réalité un préstigidateur de génie. Il se servait autrefois de son talent de préstidigidation comme arme pour se défendre. Il s'appellait Kuroba, sûrnomé « Le Chat Aux Mains D'Argent », anciennement primé pour plus de 71, 000, 000 de Berrys. Il avait aussi raconté son histoire à Kid vu qu'il commençait à l'apprécier. Ils étaient devenus de très bons amis en à peine un jour. L'esclave commençait même a lui parler familièrement sous l'autorisation de Kid, mais cela devrait rester secret. Kuroba avait même décidé d'apprendre cet art à Kid.




    Enfin, l'après-midi passa. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Il n'avait pas du tout travaillé Kid aujourd'hui, non. La journée à été passée à s'amuser encore et encore. Mais quelque chose pressait au fond de son cœur. L'Enfant voulait à tout prix revoir cette fille appellée « Ciel ». Il avait eu une idée, il voulait retourner à l'endroit ou il était allé hier. Il avait prit soin de fabriquer une espèce de corde avec des draps de lits. Il ouvra alors la fenêtre et s'executa. Kuroba, qui ne s'attendait pas du tout à ça, lui dit :



« Hé, Kid, tu veux aller où ? »


« Je reviens, j'en ai pour un moment. »


    Il descendit dans la cour discrètement en prenant bien soin de regarder autour de lui pour voir s'il n'y avait personne. Une fois ceci étant fait, il ouvrit la porte de derrière et prit le même chemin qu'hier, a savoir la rue et la forêt qui menait jusqu'à la falaise. Il courut même, il était tellement excité à l'idée de la revoir. Son cœur bouillonait à l'idée de se faire une nouvelle amie. Il était persuadé qu'elle se trouvait derrière ce bosquet et qu'elle serait là, en train de regarder l'horizon. Arrivé la bas, il regarda alors autour de lui.




    Et oui, elle était là. Assise comme d'habitude sur cette pierre. Elle l'avait entendu arriver cette fois. Elle était assez contente de le voir elle aussi. Elle lui fit signe de le rejoindre à côté d'elle. Il s'assit et commença à regarder le coucher du soleil. Magnifique, comme d'habitude. Kid frissonait, le vent était un peu frais. Mais cela excita encore un peu plus sa passion de liberté : la chair de poule était là. Il pensait maintenant à s'évader les yeux fermés, dans ce magnifique et vaste océan. Ciel le regardait avec un petit sourire. La jeune fille lui dit alors :



« Alors... comment s'est passé ta journée aujourd'hui ?
»



    La petite fille qui avait été froide et plutôt triste jusqu'à maintenant était devenue souriante et sociale. Kid ouvra donc aussitôt les yeux, puis la regarda. Il était un peu étonné qu'elle lui parle. Il lui dit :



« Eh bien, j'ai fait la rencontre de quelqu'un d'exceptionnel... »


    C'est ainsi que commença une discussion des plus animée et assez joviale. Ciel rigolait même parfois, elle était comme un petit ange tombé du ciel. Elle sortait des paroles douces et réconfortantes, bizarre pour une gamine d' a peine 10 ans. Mais cela ne semblait pas du tout déranger Kid qui lui aimait ses réflexions. Ca y'est, il étaient devenus amis tous les deux. Il lui avait raconté les fabuleux tours que lui avait appris Kuroba, son esclave qu'il considérait maintenant comme un ami qu'autre chose. Une discussion des plus belles, Kid était aux anges. Mais ce fut bientôt l'heure de rentrer. Il n'avait pas le choix si il ne voulait pas avoir de problèmes. Au moment de se séparer, les deux enfants se dirent alors :



« Tu est mon ami maintenant, Ciel. J'espère que ça durera. »

« Oui, toi aussi. Je veux pas qu'on se quitte, j'adore rester avec toi. »


    On pouvait trouver un peu d'amour dedans, mais les deux enfants le savaient pas trop qu'il s'aimaient. Mais cela allait arriver bien plus tard. Enfin voilà. Kid rentrait chez lui par la porte de derrière comme d'habitude. Mais cette fois, une autre chose l'attendait dans sa chambre, une chose dont il ne s'attendait pas du tout. N'ayant crainte de rien, il escalada l'echelle pour retomber dans sa chambre. C'est la qu'il vit quelque chose qui lui choquait. Son père était là, assis sur une chaise, et à ses pieds, le magicien Kuroba. Il était en train de le piétiner, et celui-ci n'avait pas plus son costume blanc, son chapeau et son monocle, non. Il était torse nu et fouetté de partout. Le père était dans une colère noire. A peine arrivé, son père vint vers lui et lui mis une baffe très forte, ce qui eut pour effet de le faire renverser par terre. Il lui dit ensuite :



« IMBECILE DE FILS ! T'étais ou ??? Je ne veux pas que tu sortes dehors, T'ENTENDS ?? TU DOIS TRAVAILLER, TRAVAILLER ET ENCORE TRAVAILLER ! C'est cet esclave pourri qui t'a incité, c'est ça ? TU EST DEFECTUEUX ! JE TE REENVOIE DES DEMAIN ! »



    Outré et malgré lui, le fils répondit :




« Mais... mais père, ce n'est pas une marchandise ! C'est un homme ! Il à le droit d'être libre ! Libère-le!! »



    Il avait du cran Kid. Il est clair que pour son faible age, il savait pertinemment ce qui était bien ou mal. Mais son père lui, ne le voyait pas sous cet angle. Il lui donna cette fois un coup de pied à la tête, qui envoya valser le petit à l'autre bout de la pièce sous un cri de souffrance.




« Toi, tu ne sais pas ce que tu dis ! Nous les Tenryuubitos nous avons le pouvoir sur tout les gens de ce monde, nous sommes superieurs ! Tout le monde est faible comparé à nous, nous somme la sur-race ! Et ce misérable gars là est un esclave, un sous-fifre, un moins que rien. Il n'est que notre chien ! Tu as compris ? Dorénavant, pour éviter que tu ne repartes d'ici à la sauvette, je vais poster des esclaves partout pour qu'ils te surveillent. Maintenant va dormir, tu est privé de dîner ! Et toi, suis moi !»



    Le fils était à la fois terrorisé et en grande colère contre son père. Il faut dire que pour lui, un homme est un homme point barre, il ne pouvaient pas garder de gens en captivité. Mais ce n'est pas que ça, c'était aussi le fait qu'il ne pourrait plus sortir dehors. Il ne pourrait donc plus jamais voir Ciel ? Impensable pour lui, mais il connait son père, quand il dit quelque chose, il le fait en général. Le père quitta alors la pièce en compagnie du magicien. Avant de partir, celui-ci fis un clin d' œil à Kid. Cela ne le calma pas pour le moins du monde. Mais il compris alors que ce clin d' œil avait une autre signification. Et pour cause, quand ils eurent fermé la porte, Kid remarqua que sur celle-ci était accroché un chapeau. Ce n'était autre que celui de Kuroba. Il s'empressa alors de le décrocher pour le voir. A l'interieur, une baguette magique, un monocle et une lettre. Il prit la lettre et la lit :






Mon cher Kid

Si tu lis cette lettre, c'est que je suis déjà parti. J'aurais aimé rester avec toi, tu est le seul dans toute ma 'carrière' d'esclave qui m'aie traité comme un humain. Tu as des qualités remarquables pour un petit garçon de ton age. Ne te détournes pas comme ces gens putrides. Cultives-les, et traite tout le monde comme de vrais humains comme tu l'as fait avec moi. Je t'ai laissé aussi ce chapeau, ce monocle et cette baguette magique. Je t'ai choisi comme successeur, fait un bon usage de cet art de préstigidation que je t'ai appris. Prends ma relève.

Ton ami, Kuroba.




    La lecture de cette lettre lui boulversa le cœur au plus profond. Il commença à verser des larmes. Des larmes de tristesse, des larmes pour pleurer le départ de son cher ami. C'est sûr, il ne le reverrait plus jamais de sa vie. C'était la plus belle chose qu'on lui avait écrite. Il n'aurait pas voulu lui dire adieu, mais les évenements ont faits ceci. Après quelques minutes de larmes, il s'allongea sur son lit, le chapeau aux mains. Il le regardait attentivement à la lumière de la pleine lune. Il pensait à plusieurs choses, mais il ne savait pas remettre en place ses idées. C'est alors que peu de temps après il balança a voix haute :



« J'en fais le serment. Je prendrais ta relève. »



Partie III : La révélation



+++ 6 ans plus tard +++



    Six ans. Six ans se sont écoulés. Des journées les plus monotones sont passées les unes après les autres. Kid avait maintenant 16 ans, et il avait beaucoup changé physiquement. Il commençait à devenir ce que l'on appelle chez les filles 'un séducteur né'. Ces années ont été passées à travailler avec acharnement pour lui sur sa table de travail. Il était très instruit maintenant et avait acquis beaucoup de connaissances en médecine. Il était vraiment doué et mettait même quelques fois à profit ses expériences sur des mésanges blessées qui venaient roucouler à sa fenêtre. En secret également, il s'est perfectionné dans l'art de la préstidigitation, avec les instruments que lui avait donné le fameux magicien. Il était devenu très doué, à tel point qu'on pourrait dire que l'élève à dépassé son maître. On pouvait aussi dire qu'il n'avait pas d'autres possibilités si il voulait vraiment tenir la promesse de son ami esclave. Malgré tout cela, son père l'interdisait toujours de sortir dehors, encore et encore. Mais plus important encore...




    Il n'avait pas vu Ciel depuis tout ce temps là. Il était devenu nostalgique par moment, triste et est demeuré sans réel espoir de revoir son amie. Il se demandait si elle l'attendait toujours à cette falaise, assise sur le rocher qui offrait un panorama magnifique sur la mer... Il rêvait de la revoir, il voulait absolument savoir si elle aussi avait changé. Mais c'était impossible avec ces quinze gardes qui gardaient le jardin de toute échappatoire. Il était comme emprisonné, il ne pouvait être libre avec ces gens là, et cela il l'avait bien compris. Son père lui enlevait cette notion qu'il trouvait vraiment précieuse, la liberté. Quelques fois, lorsque le soleil se couchait, il regardait avec attention le ciel qui virait au rouge, puis qui laissait place au noir de la nuit. Cela lui rappelait le visage de son amie de deux jours avec une grande amertume.




    Mais un soir qui semblait pourtant comme un autre, Kid allait faire une découverte qui allait changer sa vie. C'était tard dans la soirée, minuit déjà passé. La lune éclairait la merveilleuse citée d'un croissant bien visible de la fenêtre de notre héros. Kid était lui dans son lit, essayant de trouver le sommeil. La journée avait été épuisante pour lui, passée à travailler sur ses compétences médicinales. Malgré le fait qu'il soit obligé de rester dans sa chambre comme un rat de cave, il s'appliquait énormément sur le fait d'apprendre des choses. Il était simplement quelqu'un de travailleur et de très intelligent, qui se départit toujours de la situation à n'importe quel moment. Cette nuit là, il n'arrivait pas à dormir. De plus, les ronflements des gardes se faisaient entendre du côté de l'autre pas de la porte. Ils le gênait horriblement, ce qui eut pour effet de faire grimacer Kid. Soudainement, il se rendit compte alors d'une chose en tournant la tête vers eux.




    Si ils étaient en train de dormir, il pouvait faire quelque chose qu'il n'aurait jamais osé depuis longtemps. Des idées des plus farfelues remplissaient alors la tête du jeune homme. S 'évader? Il n'en savait trop rien. Il avait passé tant de temps ici, dans cette maison à écouter son père. Pourquoi ne pas faire comme il le voulait pour une fois, comme il l'entendait ? Il se dit alors que cette occasion ne se représentera peut-être plus dans sa vie, comme si on lui ouvrait le passage pendant quelques minutes. Il défit alors sa couette de sur lui se leva doucement en faisant attention au bruit qu'il pouvait avoir. Il se dirigea alors vers la porte, puis se mit à écouter leur ronflement. Ils étaient bel et bien dans cet état de sommeil qu'on pouvait considérer comme profond. Il se disait qu'il l'avait bien mérité cette situation. Pour la première fois depuis des années, il se mit à réécouter son cœur et à agir comme bon lui semblait.




    Il eut alors une idée assez folle. Tout d'abord, il sortit tous les draps qu'il pouvait trouver dans sa chambre. Après les avoir liés entre eux, il ouvrit la fenêtre de sa chambre. Un air frais vint alors s'engouffrer dans la pièce et fis voler les cheveux du jeune homme, ainsi que les rideaux blancs. On pouvait entendre aussi le bruit des branches d'arbres qui dansaient avec le vent. Cet air et cette mélodie lui donnait des frissons et la chair de poule, non pas dans le sens qu'il pouvait avoir peur de cela mais plutôt dans le sens de l'aventure, faire quelque chose d'interdit. Cela l'excitait plus qu'autre chose, il sentait que la liberté était proche. Il regarda alors si des gardes étaient en bas en train de l'attendre, mais visiblement c'était son jour de chance. C'était comme si quelque chose lui ouvrait la voie et lui disait : « Suis ce chemin... ». Il s'empressa alors de prendre la corde de draps qu'il avait confectionné quelques minutes auparavant pour ensuite l'attacher à la poignée de la fenêtre qui était en fer.




    Le vent le poussa alors à aller plus loin. Il se détourna de la fenêtre et alla regarder en dessous de son lit. Il vit alors le monocle, le chapeau, la cape et la baguette magique que son ami magicien lui avait donné. Il s'en saisit puis les regarda d'un peu plus près. Il se rappela alors de la lettre et de cette promesse qu'il y avait sur ces objets. Le magicien, la relève promise... Kid n'avait oublié tout cela. Il se coiffa alors du chapeau et des autres accessoires, puis alla chercher un costume de cérémonie des plus beaux. Il se départit de son pyjama puis s'habilla de tout ce qu'il avait prit. Il entreprit alors de se regarder dans une glace.



« Voilà à quoi je ressemblerais quand je quitterais cet endroit... »




    C'était le choc total. Ce fut une sorte de révélation. Il ne s'était jamais vu comme cela auparavant. Un tilt surprenant, comme-ci il était déjà apte à prendre ses décisions, à s'imaginer autre part en train de vivre sa propre aventure, sa propre histoire, et non celle qui se faisait voler par son père. Il repartit en direction de la fenêtre, l'air tout chamboulé. Toujours ce vent si saisissant, ce bruit de branches qui claquaient. Il sourit alors et attrapa la corde de draps pour se laisser glisser jusque dans le jardin. C'était tel un chat qu'il avait quitté sa chambre, ne réveillant personne. L'évadé ouvrit la porte du jardin pour s'enfuir de sa maison en courant. Un énorme coup de vent traversa sa face. Son sourire devint alors plus grand : il était enfin libre. Il jouissait une fois de plus de cette délivrance qu'il avait connu lorsqu'il était plus jeune.




    Dans la rue, personne, pas même un chat. Tout le monde semblait dormir ici. Kid se dirigeait alors d'instinct vers cette falaise, falaise qui pour lui était symbolique. C'était là ou il s'était enfuit la première fois et c'était également là ou il avait rencontré Ciel. Arrivé au petit bois, il longea alors le sentier aussi rapidement que possible. Au bout de quelques secondes, il arriva aux limites du bois et en vue de la merveilleuse falaise qui offrait un panorama des plus fantastiques. Mais il vit quelque chose qui l'arrêta. Il se cacha alors derrière un arbre en observant ce qui se passait. Un homme était là, assis au bord de la falaise. Kid reconnut une chaîne autour du cou du mystérieux homme, il en déduit alors que c'était un esclave. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Il avait à sa main une arme énorme. Puis, tout d'un coup, un compte à rebours s'enclencha. Au début, Kid n'avait pas compris qu'est-ce que c'était. L'homme s'était levé et avait commencé à prendre de l'élan.



« Adieu BXP07~01... tu seras ma meilleure invention de ma vie entière... »



    Le compte à rebours s'accéléra de plus en plus vite. Kid avait finalement compris. Il ouvra ses yeux aussi grands et compris que l'homme voulait se suicider. L'homme avait courut puis sauté par dessus le précipice. Kid s'était alors engagé dans la falaise trop tard pour le sauver.



« BOOOOOOOM »




    Le collier avait sûrement explosé. L'homme avait disparut dans le précipice en étant complètement détruit. Kid s'approcha du bord de la falaise pour voir ce qui était arrivé au malheureux, mais il ne vit rien du tout à cause de la pénombre pesante qui entourait le précipice. Kid ne savait plus du tout quoi penser. Pourquoi n'était-il pas venu plus tôt pour aider ce désespéré ? Il commença alors à culpabiliser énormément. Il se sentait responsable du désespoir de ces esclaves. Son statut social le pesait considérablement.



**Quelle putréfaction ! Comment des êtres comme cela peuvent exister, des Tenryuubitos ? Pourquoi est-ce que moi j'existe ? **


« Hé, qui êtes-vous ? »



    Kid avait sursauté. C'était une voix de jeune fille. Il s'était retourné. Il vit une jeune fille brune aux yeux bleus, et qui tenait à sa main une lanterne. Il ouvra alors grand ses yeux. Cette fille... ce pourrait-il que ce soit Ciel ?



« C-ciel ? »

« Hein ? Comment connais-tu mon nom ? »


    Elle regarda alors plus attentivement notre héros, puis parut à son tour étonnée.



« K-kid ? »


    Il est sur que ni l'un ni l'autre ne s'attendaient à se voir, et surtout pas aussi tard. C'était des retrouvailles incroyables. Kid se leva alors et se dirigea vers son amie d'enfance encore sous le choc.



« Tu as beaucoup changé... »


    Ciel rougit aussitôt puis souris timidement. C'est vrai qu'elle était devenue magnifique, et elle pensait exactement la même chose pour Kid.



« T-toi aussi... »


    Il rougit aussitôt. Il s'en suit alors une grande conversation. Kid expliqua pourquoi pendant toutes ces années il ne pouvait pas la voir, et aussi comment il avait fait pour venir jusqu'ici aujourd'hui ainsi que l'accident qui venait de se produire. Ciel comprit, et le réconforta. Kid la trouvait toujours aussi douce et gentille. Mais cette fois-ci, il avait remarqué que quelque chose était né en lui. Quelque chose de fort et qu'il ressentait en sa présence, bien plus fort que l'amitié. Ce sentiment, il ne le savait pas encore, mais c'était l'amour. Kid était tombé amoureux de Ciel C'était plus fort que lui, il ne pouvait pas s'en empêcher. Il rougissait à chaque fois qu'il croisait le regarde de sa tendre. Ciel posa encore plus de question sur son accoutrement et lui fit même remarquer qu'il était classe. Kid lui dit simplement que c'était une longue histoire basée sur une promesse faite à un ami.




    Le temps passa. Kid était conscient qu'il devait absolument rentrer chez lui afin de ne pas éveiller les soupçons. C'est dans des aurevoirs bien émotifs que les deux se séparèrent. Le jeune homme avant de partir pour chez lui avait ramassé l'arme massive. C'était un bazooka, une arme d'artillerie lourde, mais qui semblait avoir beaucoup plus de fonctions que ça. Pourquoi avait-il fait cela ?



** Si cet homme est mort à cause de moi, j'ai une dette envers lui. L'histoire de cette arme me collera donc jusqu'à ma mort. **


    La liberté était quelque chose de base pour Kid. Si cet homme était esclave, c'est la faute à la génération du jeune homme qui est Tenryuubito. En faisant cela, il payerait en quelques sortes sa dette. Enfin voilà, il fallait maintenant prendre le chemin du retour. Il courra alors de la falaise au bosquet, puis du bosquet à chez lui. Arrivé chez lui par la porte de derrière, il constata que les gardes étaient encore une fois endormis. C'est drôle, pour le jeune homme c'était comme si le temps s'était arrêté juste pour lui. Comme si quelqu'un était là, prêt à tout pour qu'il puisse s'enfuir puis revenir. Il usa alors du même stratagème pour remonter dans sa chambre, puis remit son pyjama. Il défit son alliage de couvertures et referma la porte de la fenêtre. La folie était terminée. Il regarda alors l'arme avec attention. Cette soirée avait été pour lui pleine de rebondissements, à la foi de joie et de dégoût de lui même. C'est en pensant bien fort à Ciel qu'il put trouver le sommeil, en ignorant les gardes qui dormaient en ronflant.




Partie IV : Tragédie


+++ 1 an plus tard +++



    Un an entier s'est écoulé. Une nouvelle phase de la vie de Kid s'était maintenant dévoilée, et affirmée. Je parle bien sûr de l'amour qu'il éprouvait pour cette magnifique fille nommée Ciel. Cet an a été pour lui l'occasion de se rattraper de toutes ces années privé de sa présence. Même si il avait 17 ans a présent, il n'avait toujours pas le droit de sortir dehors. Son père était catégorique, il n'aurait le droit de sortir qu'après qu'il aie la majorité, c'est à dire 18 ans. Pour les Tenryuubitos, cet age veut dire énormément de choses comme le mariage (polygame de préférence)ou bien encore la prise de pouvoir (être annoncé comme un des vrais descendants des fondateurs). Mais pour Kid, cela ne se passerait pas du tout comme ça. Il ne voulait qu'une seule personne, Ciel. C'est ainsi que tous les soirs, à l'aide de manipulations et de différents stratagèmes, il réussit à la voir sans se faire pincer.




    Kid, au cours de ces dernières années s'est beaucoup affirmé intérieurement. Il avait aussi prit de grande décisions sur son avenir. Vous diriez sans doute qu'il deviendra un orgueilleux gars qui à tout ce qu'il veut en claquant des doigts, mais il n'en est rien de cela pour lui. Non, lui voulait complètement autre chose. Il voulait quitter ce monde impitoyable qui à bercé toute sa jeunesse. Il aspirait à un monde bien plus impitoyable et modeste : la piraterie. Tout était clair dans son cœur. Il ne voulait pas passer sa vie enfermé comme ses confrères à haïr tout le monde, non. Il savait très bien ce qui lui restait à faire. Enfin voilà, revenons à l'histoire. Cette journée était pourtant une journée comme les autres.




    Kid s'était levé de son lit de roi. Il était encore une fois aux anges. Hier soir, il à vu Ciel toute la nuit, jusqu'à très tard. Il est rentré à l'aube sans que personne s'en aperçoivent. A deux, ils avaient fait le tour de la ville, Kid à même rencontré les parents de sa dulcinée. Il était comme dans un paradis. Il se leva alors après avoir longuement admiré de par son lit la fenêtre. Il se toiletta, puis alla prendre son repas en bas. Il ne se doutait pas du tout de ce qui l'attendait, pour lui c'était une journée comme les autres, jusqu'à ce qu'il vit son père débarquer dans la salle à manger surecxité. Kid vit aussi qu'il était accompagné d'une femme assez vieille et horrible. Il put remarquer ses rides déjà déssinées, sa peau rabougrie par endroit, et ces dents en or. C'était une Tenryuubito elle aussi, étant donné qu'elle avait cette bulle qui lui entourait la tête. Kid tourna aussitôt sa tête. Son père, content, lui dit alors :



« Mon fils, j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer ! »


    Kid ignora son père. Il ne l'aimait pas du tout, et quand il disait ça, il savait que les 'bonnes nouvelles' étaient souvent des mauvaises pour lui. Il prit alors son bol et commença à le boire. Son père continua :



« Voici ta nouvelle femme, Madame Moura ! »


    Kid cracha tout son lait sur la table. Il était étonné et terrifié. Qu'avait-dit son père ? Non, il n'y croyait pas. Avait-il mal entendu ? La vieille dame appellée Madame Moura s'approcha alors du jeune homme, encore tout retourné.



« Mais c'est qu'iiiiil est charmant, ce jeune hooooomme ! Tu avaiiiis raisooon ! JE LE VEUUUX COMME MARIIII ! IL EST BIEN PLUS BEAU QUE TOUS LES TENRYUUBITO REUNIIIIIIS ! NON PIIIRE, C'EST LE PLUS BEAUUUU DU MOOOOOONDE !!!!! »


    Kid était maintenant éffrayé. Il fit tomber son bol par terre et regarda la vielle dame avec effroi. Il était encore tout chamboulé, de bon matin en plus. La vieille dame approcha alors ses lèvres sèches de la face du jeune homme, ce qui eut pour effet de faire le faire fuir. Il courra alors a outrance les escaliers pour s'enfermer dans sa chambre. Il se colla alors derrière la porte. Il était essouflé. Après quelques instants, il se remémora de ce que son père lui avait dit.



**Me marier ?? Avec cette... cette dame ? Je ne la connais même pas ! Comment peut-il me faire ça ? Il n'a aucun droit sur mon mariage ! Je...**


    Il s'écroula alors sur le sol. Il était comme piégé. Il ne voulait pas ce marier avec cette dame. Il ne la connaissait pas du tout, et en plus de cela, il avait une autre personne dans sa vie, personne avec qui il voulait partager sa vie entière. Mais c'est alors que la vieille dame apparut alors dans la pièce en ouvrant la porte énergiquement. Kid se leva très vite et partit à reculons jusqu'à la fenêtre. Madame Moura était vraiment menaçante.



« ALLEZ ! DEVIIIIENS MON MARIIIII !!!!!!! »

« JAMAIS ! J'ai déjà une autre femme dans ma vie ! »

« QuoOOOOOoOOooIIII ? Tu as OSE me dire JAMAIS ? »



    Kid ne prit pas le temps de réflechir et ouvrit la fenêtre pour sauter directement par celle-ci. Arrivé miraculeusement intact sur la pelouse, il ouvra la porte de derrière pour courir très vite et très loin. Il était désemparé. Il ne savait plus du tout quoi faire. Il se dirigeait alors sans le savoir sur la falaise. C'était l'instinct, il ne pensait qu'a cet endroit, et en plus il y allait tout le temps. C'est alors qu'il arriva sur ce lieu qu'il aimait tant. Il s'en rendit alors compte. Cette fois-ci, il n'y avait personne sur la falaise. C'est normal, Ciel n'était pas là, mais aidait son père dans sa boutique. Il alla alors s'assoir sur son rocher, enfin le sien et celui de Ciel également. Il contempla alors le paysage. Il se sentait bien là. Il se disait que ce qu'il avait vécu tout à l'heure était un cauchemar.




    C'est un sentiment que lui même n'arrivait pas vraiment à bien expliquer. Il avait aussi besoin de voir sa dulcinée. Il voulait lui dire à quel point il l'aime, chose qu'il n'avait jamais faîte auparavant. Il avait besoin d'être rassuré, et de croire que l'amour qu'il ressentait pour cette fille n'était pas ephémère. Il voulait la serrer dans ses bras, la sentir, l'embrasser. C'était terrible à dire pour lui, mais il devait faire sa déclaration à Ciel maintenant. Il se sentait prêt. C'est alors qu'au plus grand des hasards, la jeune fille vint alors par ici.



« Kid ?? Qu'est-ce que tu fais ici ? »


    Il se retourna. A quelques mètres de lui se tenait la femme qu'il aimait. Il coura alors vers elle. Il était si heureux ! La jeune femme, surprise, se laissa enlacer. Kid s'attarda alors sur un peu de temps sur son épaule pour ensuite la regarder droit dans les yeux.




« Qu'est-ce qu'il y a Kid ? »

« Je.... Je t'aime. »


    Kid prit alors les mains de la douce et les joignit à les siennes. Leurs visage étaient maintenant rapprochés au maximum. La jeune fille devint alors toute rouge. Elle ouvra alors grand ses yeux. Elle semblait génée mais pas dans le mauvais sens. Ses yeux bleus brillaient dans le regard du jeune homme. C'était pareil pour lui aussi. Kid, avec toute l'assurance possible continua :



« Je...je t'ai aimé depuis le premier jour. Le jour ou je t'ai vu sur cette pierre, je n'ai pas su te le dire, mais tu m'as parue si... »


    La belle avait avancé son doigt sur sa bouche. Kid s'était arrêté de parler net. Elle avait compris. Elle souriait maintenant.



« Moi aussi je t'aime, Kid. »


    Leurs levres se rapprochèrent jusqu'à se toucher. Ca y'est, c'était bon. Kid était maintenant en train d'embrasser Ciel. Un moment magique pour lui, il n'en revenait pas du tout. Tout s'est passé si vite, en très peu de temps. Kid était si joyeux d'avoir réussi, il était aux anges. En même temps, du fait de savoir que Ciel l'aimait aussi reciproquement était aussi une sorte de bouffée d'air frais. Mais tout d'un coup, un évenement des plus innatendu survint. On entendit alors un coup de feu. Du sang alors jaillit sur la joue de Kid. Sa dulcinée était tombée par terre. Il n'en croyait pas ses yeux.






« Alors c'est pour ça que tu ne veux pas te marier avec Moura... »



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~





Pour mieux vous connaître...


Prénom:
Age:
Loisirs & Passions:
Depuis quand avez vous commencé le RP ?:



Dernière édition par Kid le Mer 7 Sep - 14:11, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kid
Le Monocle
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
20/100  (20/100)
Camp: Pirate

MessageSujet: Re: Le Monocle   Ven 26 Aoû - 21:13


Partie V: La décision



    Le corps de Ciel était tombé par terre, à ses pieds. Au début, il n'avait pas réalisé ce qui s'était passé. Tout s'était pourtant bien déroulé pour le jeune homme au début. Ses yeux étaient aussi ronds que des ballons. Ses yeux encore sous le choc regardèrent alors le sol. Il vit alors du sang sur la tempe de sa bien aimée. Il se rapprocha en vitesse de son corps, puis saisit doucement la tête de Ciel pour voir ce qu'il lui était arrivé. Elle ne bougeait plus, elle ne respirait plus. Une balle avait été tirée sur elle au niveau de la tempe. Grâce à son analyse médicale, il vit que la balle avait touché le cerveau directement, ce qui l'a tué sur le coup. Cependant, il n y croyait pas. Il était a la fois paniqué, il ne savait plus vraiment trop quoi faire à part essayer de la réveiller.



« C-ciel ! Qu'est-ce qu'il y a ???? Réveille-toi ! Non ! Ne me laisses pas tomber ! Non... non... NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »


    La fille ne répondit pas. Son souffle s'était arrêté désormais, ainsi que son pouls. L'attaque avait été fatale. L'esprit de Kid était complètement perturbé. Il était désemparé. Les mots ne suffisaient pas pour décrire son état psycologique. En à peine quelques minutes, il venait de perdre l'amour de sa vie. Tous ses rêves écroulés en un lap de temps si court... Il tourna sa tête vers la personne qui venait de lui parler. Il avait reconnu cette voix, c'était celle de son père. Il entra alors dans une colère noire.



« Je savais que quelque chose ne tournait pas rond chez toi, mais de la à être tombé gaga devant cette paysanne ! A partir de maintenant tu ne sortiras plus de ta chambre, et tu te marieras avec Moura, que tu le veuilles ou non ! Pff, quand je pense que cette paysanne pouvait être ton esclave ! Allez, suis-moi ! Et sois heureux que je ne te déshérite pas ! Et en plus tu n'as même pas ta bulle ! »


    Son père était allé trop loin. Kid était entré dans un état de folie démentielle, il aller certainemment commêtre l'irréparable maintenant. Il se releva très vite puis regarda son père d'un regard rempli de rage.



« Jamais. Jamais... t'entends ? JAMAIS JE NE REVIENDRAIS AVEC TOI ! Tu m'as assez pourri la vie pendant toutes ces années... Tu m'as obligé à rester toute mon enfance à étudier quelque chose que je n'aimais pas... Tu as fais partir mon seul ami dans ce monde, tu as choisi la personne avec qui j'allais me marier... ET MAINTENANT TU VIENS DE TUER LA PERSONNE QUI COMPTAIT LE PLUS POUR MOI !!!! CRÊVES !!!! »



    Il ne s'arma pas de patience. Il attrappa le poignard de son père en courant vers lui et lui planta au même endroit que là ou il avait planté une balle sur sa bien aimée. Le père n'eut même pas le temps de réagir. Sa bulle qui lui permet de respirer avec oisiveté un air sain s'explosa et sa tête également sous le coup du poignard. Kid s'était vengé en quelques secondes. Il n'était pourtant pas heureux. Il venait enfin d'annoncer quelque chose d'important, et tout cela n'aura servit a rien. Il fit alors tomber le poignard par terre et commença a verser des larmes. Ce moment était tellement triste pour lui. Il se dirigea alors vers Ciel afin de la porter sur ses bras.



« Tu m'as été volée aussi sauvagement... J'avais tellement de projets à faire avec toi... tu aurais été la femme de ma vie... »


« Ne t'en fais pas... Je les ferais payer, tous... »



    Il jeta alors de son pied le corps de son père par dessus la falaise, et enterra sa bien aimée dans le sol, à côté du rocher symbolisant leur première rencontre. Il ne voulait pas aller voir le père de Ciel pour lui annoncer la mauvaise nouvelle, non. Il était trop bouleversé pour cela. C'était trop horrible pour lui dans son esprit déja chamboulé de plusieurs choses. Après avoir enterré la femme, même si c'était rudimentaire, il grava alors sur la pierre à l'aide de son poignard une rose pour partir juste après. Une seule chose restait à faire maintenant, aller détruire sa maison et délivrer les esclaves. Pourquoi ? Car simplement pour lui ça signifira la liberté au sens du terme. Si il n'avait pas pu faire profiter de la liberté à Ciel, il la ferait profiter à des gens qui souffrent. Il se précipita chez lui et passa par la fenêtre pour récuperer ses affaires. La haut, madame Moura l'attendait, elle était furieuse de le voir revenir et le menaça avec un couteau. Mais cela fut interrompu directement, il ne fallait pas contrarier Kid maintenant. Il l'étrangla aussitôt, sans attendre quoi que ce soit d'autre.




    Elle gisait maintenant sur le sol. Kid s'en fichait complètement, il prit alors son chapeau, sa cape et son monocle, et s'habilla élégemment. Du style après cela, il en avait. Mais il s'en fichait une fois de plus et préfera se détourner vers autre chose. Il se tourna alors vers la fenêtre. Il faisait déja nuit noire.




« Si je fais ça, c'est pour toi Ciel. Tu aurais tant voulu gouter à la liberté, et ce monde t'a tué. Je te vengerais, je volerais tout les trésors les plus précieux, rien que pour leur faire comprendre ce que je peux ressentir. »


    Il descendit alors en bas avec en but délivrer les esclaves. Il était déterminé. Il descendit tel un chat les trois étages supérieurs et les deux inferieurs pour se retouver dans le compartiment à esclaves. Là, il y en avait plus d'une centaine. Sa mère n'était visiblement pas dans la maison, une aubaine pour lui, d'autant plus qu'il l'aurait tuée si elle serait venue. Il ne perdit pas le temps. Les esclaves étaient assez étonnés de voir qu'il ouvrait la cage puis délivrait les chaînes ainsi que les colliers. Ils ne comprenaient pas d'ailleurs. Après quoi, Kid leur dit:



« Vous êtes libres ! Partez d'ici ! Je vais faire exploser cette maison ! »



    A ces mots, ils coururent vers la sortie. Un d'eux, un petit garçon, le remercia infiniment. Kid, en guise de réponse lui accorda un sourire. Il ne s'était pas remis de la mort de Ciel, il se souvenait juste de ses paroles, qui étaient:





** Tu sais, tu as vraiment un beau sourire, mais tu ne le montres jamais. Crois-moi, la meilleure manière de surmonter sa tristesse est de sourire. C'est ce que je m'efforce toujours de faire, tu pourrais en faire autant... Allez quoi, juste pour faire plaisir ! **


    Il fondit alors en larmes. Malgré son sourire un peu forcé, il était quand même bouleversé. Il s'en foutait, c'était un conseil de sa tendre aimée, donc il se devait de l'appliquer. Il se dirigea alors dans la cuisine de cette maison après que les esclaves furent sortis. La bas, il alluma tous les réservoirs à gaz, puis sortit de la maison. Ensuite, il balança du feu sur la maison qui explosa sous un choc énorme. Tout avait été détruit. Kid se mit alors en tête de détourner un des bateaux du ports de Mariejoa pour s'enfuir d'ici.



L'évenement fut raconté alors dans le monde entier.
Le Tenryuubito Kid fut déséhérité et recherché par le gouvernement pour le meurtre de deux Tenryuubito, dont l'un était son père.
Quatre ans plus tard, il est toujours recherché activemment, et sans relache.
Voilà maintenant toute l'histoire...




*Vous m'avez volé ce qui était le plus précieux à mes yeux, je vous prendrais également votre plus cher trésor, et ce à tout prix. Je serais Kid, Le magicien au Monocle, et je me vengerais sur vous.*





Fin



Dernière édition par Kid le Mer 7 Sep - 14:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kid
Le Monocle
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 19/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
20/100  (20/100)
Camp: Pirate

MessageSujet: Re: Le Monocle   Lun 5 Sep - 15:17

C'est fini ^^
Désolé pour la lecture très longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Tensei
Admin/ Le Légendaire
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 24

Feuille de personnage
Réputation:
80/100  (80/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Le Monocle   Mar 6 Sep - 11:42

Salut Smile,
Trop long à lire XD je pense avoir lu l'essentiel de ta présentation, et pour moi c'est validé, très bonne prez, il y a non seulement la longueur mais la qualité aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goyah
Admin/Le Fou
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Le Monocle   Mer 7 Sep - 15:25

Oulà, histoire vraiment trop longue XD

Je te fais confiance Tensei, je te mets ta couleur, Kid.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiecemillenium.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Monocle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Monocle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Curses & Cohen
» monocle. ☆ une galerie aux milles visages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Millénium :: Départ en mer :: Fiches personnages :: Fiche Validée-
Sauter vers: