One Piece Millénium


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Danny Morgan [enfin terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Danny Morgan
The Crystal Soul
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
25/100  (25/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Danny Morgan [enfin terminé]   Lun 22 Aoû - 22:02

Nom: Morgan

Prénoms : Danny, Marley, Quincy

Surnom: Le magicien de cristal ( surnom pompeux donné par la marine qu'il affectionne )

Sexe: Masculin

Age: 26 ans

Taille: 1 m 82

Poids: 74 kg

_________

Race: Homme

Style de combat: Acrobatique : il emploie les pieds et les mains, dans un art très hétéroclite, qui fait néanmoins penser à de la kapoeira. Cependant, il a décidé d'employer une arme à feu dans sa main gauche, un pistolet très moderne, conçu par les plus grands ingénieurs de la révolution, très semblable à un Desert Eagle.50, qu'il intègre quand même dans son style de frappe. Il l'utilise de deux manières : ou bien avec des balles en joyau, confectionnés en forme de balle, ou bien il fracasse le canon du pistolet sur l'adversaire, si celui ci est près de lui.

Fruit du démon: Fruit des gemmes : Une gemme est une matière minéral comme les roches, ou bien organique ( ambre, perle ) utilisé pour ses couleurs attrayantes en ornement (joaillerie). Ce fruit permet donc à l'utilisateur de contrôler des gemmes de tailles plus ou moins variées, qu'elles soient brutes ou bien travaillés. Gemmes est au pluriel car il peut tout aussi bien d'émeraude que de rubis, de saphir ou même d'améthyste, bref toutes les gemmes. (diamant est évidemment pas compris dedans). Diverses utilisations sont alors possibles : maîtrise de la croissance des cristaux et de leur forme ( agrandissement et réduction de la taille et du poids ), télékinésie ( déplacement par la pensée. les morceaux légers (1-2 kg max) sont sous totale contrôle psychique, pouvant les déplacer dans les airs ) et transfert d'énergie ( par contact, il peut stocker une partie de sa force dans une ou plusieurs roches, plus ou moins importantes en fonction de la taille de celles-ci, elle est libéré brutalement si la roche est brisé ). Cependant, il y'a une limite : les gemmes ne peuvent être générés par l'utilisateur, il doit donc soit en avoir une quantité personnelle pour user de ses pouvoirs, ou bien l'extraire du sol par télékinésie, mais pour cela, il faut un contact constant avec la terre ferme ( pieds / et mains, si génération de très grandes créations ).

Objectif: Son but est de trouver.... un but. En effet, il n'a rien qui arrive à motiver Danny. Il pensait que s'engager dans la révolution suffirait mais ce n'est pas le cas. Il espère donc trouver une motivation.

_________

Psychologie: D’un point de vue général, Danny Morgan est quelqu’un d’assez équilibré mentalement, c’est important à préciser. Cependant, il reste un des individus les plus soûlants que vous aurez à rencontrer.
Car, pour Danny, seul ce qui a de la valeur pour lui mérite de l’importance, et cela inclus seulement que quatre choses : lui même, en premier lieu, son travail ( il pratique la joaillerie ), les femmes, qu’il prend plaisir à séduire et à re-sésuire ( sa technique n’en est que plus efficace lorsqu’il décide d’offrir des bijoux qu’il a lui-même crée ) et enfin, son addiction sans limite des combats. Tout le reste sombre dans les ténèbres de son ennui et de son désintéressement car rien d’autre n’intéresse Danny, rien ni personne, même ses conquêtes, dont il ne porte qu’un intérêt plutôt limité. Tout le reste « le blaze » pour reprendre ses termes. « Ca me blaze » est d’ailleurs son expression fétiche de notre héros, qu’il est capable d’employer un nombre incalculable de fois en seulement une heure.
Un personne blasé et blasant ( toute personne autre que ses amantes a au sens littéral du terme envie de le pendre à force de l’entendre se plaindre de tout et n’importe quoi ), voilà ce qu’est en apparence Danny.
Mais qu’en est-il réellement de la psyché de notre homme ? Est-il vraiment un homme avec si peu de considérations pour les autres ? D’où lui vient cet indifférence, qu’il arbore si fièrement, tel un trophée ?
En vérité, Danny a très peu de liens, une tragédie ayant touché sa famille quand il était jeune, le laissant un peu seul, et si il se montre plutôt froid et distant dès que ça commence à aller trop loin, c’est par prévention d’une expérience qui pourrait s’avérer douloureuse, préférant s’arrêter à une simple camaraderie. Ayant un côté artiste, il l’a développé au fil du temps, pour finalement le mettre au profit de la joaillerie, au point d’en faire sa vocation. Cela va même jusqu’au perfectionnisme, puisqu’il ne laisse rien au hasard, que ce soit pour les joyaux qu’il confectionne, son apparence qu’il entretien avec soin ou bien même dans les combats qu’il mène, s’assurant qu’ils soit toujours spectaculaire.
Enfin, Danny est quelqu’un qui se cherche. En effet, il n’a pas de but, rien qui ne le motive réellement, rien dans lequel il peut se consacrer corps et âme. Il s’engagea dans la révolution, dans l’optique que contribuer à créer un autre monde l’aidera à se botter les fesses, et l’envie de se lever le matin, mais rien n’y fait. Il décide d’y rester, peut être pour se donner bonne conscience, pour avoir l’impression de ne pas être inutile, impossible de le savoir, lui même ne le sait pas. Il se contente du fracas des batailles, de l’excitation des affrontements, et de l’adrénaline qui inonde ses veines lorsque sa vie est en danger. Mais secrètement, il nourrit toujours l’espoir de trouver une chose qui donnera un sens profond à sa vie. Cependant, n’allez pas croire que tout cela l’empêche de dormir, car en attendant d’obtenir ce qu’il veut, il profite au maximum du jeu qu’est la vie pour lui.
En résumé, l’esprit de Danny Morgan est semblable aux joyaux qu’il travaille : brillante, et pleine de facettes. Par commodité, et par fierté, il n’en présente qu’un, la plus « chiante », mais si parvenez à devenir proche avec cet individu très spécial, vous aurez sûrement quelques surprises.




Physiologie: Lorsque l’on aperçoit Danny Morgan, on ne peut être empêché d’être sensiblement surpris car il y’a une chose dont on peut être sûr, c’est que tout son être est loin d’être ordinaire.
Commençons par le plus général : ce qui frappe tout d’abord, c’est sa stature plutôt haute, mesurant pas loin d’un mètre quatre vingt deux pour à peu près soixante quatorze kilos.
Danny possède un corps assez bien travaillé, il faut le dire. Ce n’est cependant pas un corps de culturiste, mais plutôt un corps athlétique : des pectoraux saillants, sans être pour autant proéminents, des épaules larges et noueuses et des abdominaux plutôt significatifs constituent la partie haute de son corps. Ses bras, sont plutôt longs et ont été travaillés avec autant de soins que le reste, notamment ses bras, composés de biceps imposants et de triceps solides. Parlons maintenant de ses mains, qui possède une grande importance aux yeux de Danny. En effet, étant joaillier, son métier nécessite un usage exclusif de celles ci, et possédant quelques bases en prestidigitation , elles lui permettent aussi de réaliser des tours d’adresses. Composés de doigts fins, ils restent pourtant délicats, les entretenant avec soin malgré son travail, et sont parfaitement manucurées, preuve d’une légère coquetterie. Quant au bas du corps, il est aussi bien entraînés que le reste : des pieds plutôt étroits malgré sa taille, des cuisses bien fermes et un fessier imposant mais en béton, résultats d’un entraînement tout particulier, voilà qui termine la physionomie générale de notre héros. Niveau défauts, il en a très peu, enfin disons qu’il a fait en sorte qu’il en est très peu : une forte pilosité, qu’il ne supporte guère, mais bon, ça s’arrange avec du matériel, quelques cicatrices sans importance. Mais son obsession du détail a fini par payer, obtenant ce qu’il voulait là où il le voulait. De son corps d’ébène bien formé se dégage une sensation d’exotisme indéniable, qui me manquera pas de faire chavirer les demoiselles en quête de « chocolat à croquer ».
Mais passons à la partie la plus remarquable de la morphologie de cet homme vraiment pas banal : son visage.
Ses cheveux, d’une blancheur immaculée, sont les résultats d’une teinture, qu'il a réalisé pour cacher sa première identité aux yeux de la marine ( et pour le look aussi ) . Ils sont coupés court, avec cependant des zones dénudés, semblables à des sillons, où l’on peut apercevoir la peau du crâne. Ceux ci se rejoignent à l’arrière du crâne, pour former une queue de rat assez courte, qu’il aime garder en souvenir. Danny possède également des sourcils longs et assez fins, que l’on remarque difficilement car celui ci a jugé bon de les recouvrir de tatouages en formes d’éclairs à l’horizontal, donnant la fausse apparence d’un air sérieux.
Car Danny n’a rien de quelqu’un de sérieux et ses yeux, si vous êtes attentifs à ceux-ci, peuvent le prouver. Ils sont d'ailleurs d’un teint délicatement ambrée, de couleur semblable à ceux des félins, et si l’on n’y prête attention, on peut s’apercevoir qu’ils brillent parfois d’un éclat chatoyant, presque ensorcelant. En y regardant bien, on peut y voir au fond un air de malice, typique des jeunes enfants, mêlés à un forte désinvolture, preuve de son fort caractère "je-m'en-fous-tiste". Des favoris, ayant la même couleur neige que le reste de sa chevelure, occupent une partie de ses joues. Un nez plutôt aquilin, des lèvres plutôt charnues, caractéristique de son ethnie, derrière elles se cachant une dentition parfaite, d’une blancheur éclatante, son sourire « white now » comme il aime l’appeler avec fierté, enfin, un menton fin et volontaire, preuve d’une certaine détermination, clôturent le portrait de notre homme.
Niveau vêtements, il s’habille toujours large, cachant justement ce corps dont il est si fière. Une veste longue, noire lui descendant jusqu’aux genoux lui permettant d’être à l’aise dans ses mouvements, ne laissant apparaître que ses larges épaules, qu’il zippe en haut ( il est un peu frileux ^^ ), laissant le bas dé zippé afin d’avoir toute la place nécessaire pour ses jambes. Une ceinture en argent au niveau de ses hanches, histoire que ça parte pas trop en délire « matrix ». En dessous, un petit haut noir à manches courtes simplement. Un pantalon noir, très large, un peu comme un baggy et des baskets noires plutôt hautes. Voilà les vêtements qu’il porte.





Dernière édition par Danny Morgan le Jeu 1 Sep - 22:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Morgan
The Crystal Soul
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
25/100  (25/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Mer 31 Aoû - 20:22

Biographie :






Première partie : Débuts tranquilles sur une île de paradis



Cette histoire commence il y’a 27 ans, sur une petite île tropicale, Une île au climat léger, propice au repos et à la rêverie. Une végétation luxuriante, du sable, si fin et raffiné qu’il coulait comme une liquide dans les mains, une eau si pur et si claire, qu’un seul regard suffisait à être ensorcelé, donnant presque l’envie de s’y noyer et un soleil qui ne faisait jamais défaut, frappant sans relâche cette terre isolé à l’extrême sud de South-Blue, toujours au rendez-vous. C’était pour ces raisons que les habitants de cette île avait la peau teintée d’un marron ébène, magnifique chefs d’œuvres d’exotisme. Une petite île que ses propres habitants nommaient Naxos et que seules quelques cartes avaient daigné indiquer. Cette terre isolé était tout de même connu, vivant tout particulièrement du tourisme, de pêche et d’agriculture… C’est sur ce bout de terre, un peu loin de tout, qu’est né un enfant pas tout à fait comme les autres. Ses parents lui donnèrent le nom de Danny, suivie du nom de son père et de son grand père : Danny Marlon Quincy Morgan.

Quelques signes prouvaient l’aptitude de cet enfant à un destin loin d’être banal. Avant même qu’il commence à avoir des souvenirs, sa vie fût en danger par une infection très peu connue des gens de l’île. Si elle pouvait se montrer bénigne sur les personnes ayant un certain âge et étant en bonne santé, dans le cas des enfants en bas âge c’était une toute autre chose, et cette maladie dès qu’elle faisait son apparition, emportant une bonne partie de la population infantile de l’île. Danny fût frappé par cette épidémie à 8 mois. Son état déclinait, et ses chances de guérison s’amenuisaient peu à peu, le médecin de l’île ne savant plus que faire. C’est alors que l’impossible se produisit : alors qu’une nuit où ses parents en larmes veillaient sur lui, espérant de toutes leurs forces que leur bébé ne s’éteigne pas, ils remarquèrent que celui-ci respirait mieux. Evidemment, c’était indescriptible, et seul des parents auraient pu faire attention à un tel détail, ou peut être, seule des parents auraient pu s’égarer au point de croire que leur progéniture irait mieux, alors que la situation indiquait le contraire. Pourtant, ils semblaient avoir raison, le lendemain, Danny reprenait des couleurs, le surlendemain, sa fièvre tombait, et avec elle, les derniers symptômes de la maladie. Cinq jours après, l’enfant était complètement guéri, tant et si bien, que l’on pouvait se demander si il avait été réellement malade. Rien ni personne ne pouvait expliquer ce phénomène, mais il fallait se rendre à l’évidence : alors qu’il avait moins d’un an, le petit Morgan a déjà échappé une première fois à la mort. « Son petit miracle », tel était le surnom que lui donnait en souriant sa mère après que cette histoire fût derrière eux.
Cette épisode mouvementé de sa petite enfance, Danny n’en sût rien avant l’âge de 8 ans. Et d'ailleurs, l'apprendre ne changea rien pour lui. Cela ne l’empêcha de vivre une enfance heureuse, tout ce qu’il y’a des plus normales : aimé de ses parents, ayant une relation agitée mais non dénuée d’affection avec son frère et ses deux sœurs et commençant à se former une solide bande d’amis et s’épanouissant en découvrant et en re-découvrant l’île. Les roches coupantes et le sables brûlant de l’île finirent par rendre ses pieds insensibles à la douleur, pouvant galoper quelque soit le terrain, foulant n’importe quel route. Quand à son corps, assez clair à sa naissance, commença à prendre la couleur intense de l’ébène par la contribution de l’astre du jour.
Cette routine n’allait pourtant pas durer, et son enfance si paisible n’allait pas le rester. La veille de ses onze ans, il allait faire un tour, ses parents lui demandant d’aller faire une course pour eux. Distrait, comme tous les enfants de son âge, il en profita pour passer quelque temps avec ses amis, allant se balader ça et là de l’île. En voyant l’heure tardive et le soleil prêt à céder sa place à la lune, il se précipita en direction de chez lui, sans songer un seul instant au spectacle qui l’attendrait chez lui…
Lorsqu’il arriva enfin à sa demeure, il pût contempler, le regard et l’air effrayé, le terrible spectacle qui se dressait devant lui…
La maison était en proie à un incendie…
Toute sa vie, Danny devait se souvenir à jamais de cette vision : l’endroit où il vivait transformé en gigantesque brasier, les flammes grimpant partout, léchant tout ce qu’elles pouvaient de leurs langues de feu mais surtout, les voix de ses frères et sœurs, criant de toute leurs forces afin que quelqu’un leur porte secours. Paralysé par la vue de la maison, englouti lentement par le feu, l’enfant qu’était Danny ne pût rien faire. La peur avait investit le moindre coin et recoin de son esprit, le laissant pétrifié, sans la moindre volonté, il lui était tout aussi impossible de se déplacer en direction de la fournaise, que de reculer afin de se mettre à l’abri.
Très vite, les voisins intervinrent, alertés par le vive éclat et la fumée plus noire que la nuit qui montait de la maison. Ils s’organisèrent le plus rapidement possible : il fallait s’assurer à tout prix que les flammes ne se propage pas delà d’un certain périmètre, sinon, on pouvait craindre que l’île soit victime de l’incendie. A force de patience et de coordination, celui-ci fût maîtrisé. Et les corps inanimés de la famille Morgan furent rapportés : ils semblaient tous sans vie, et devant les corps en partie calciné de sa mère et de son frère, le dernier de la famille ne pût empêcher le flot de ses larmes, regrettant profondément de ne pas avoir été là, de ne pas avoir été en mesure d’empêcher ce drame.





Deuxième Partie : Adolescence et changement de décor


Le changement de vie pour notre héros, qui avait eu de la part du destin pour son anniversaire la vision cruelle de sa famille en proie aux flammes, fût radical. Malgré tous les efforts que firent les médecins de l’île, ils ne purent empêcher le décès de l’une de ses sœurs, et quand à sa mère, son frère et son autre sœur, ils étaient toujours dans un état comateux. Seule son père revint à ses esprits au bout de quelque jours, et voyant sa famille ravagé par ce terrible incendie dont lui même n’avait pas la moindre idée de la façon dont il s’était déclenché, avait perdu la joie de vivre, et s’était muré dans un silence de mort. Personne n’avait idée de comment s’était déclenché un tel brasier et il n’y avait aucun réel moyen de le savoir, la seule chose que l’on avait réussi à déterminer, c’est que l’incendie s’était déclenché au moins quinze minutes avant l’arrivée de Danny. Quelques personnes songeaient même à la magie, à une malédiction qui avait frappé la demeure de la demeure de la famille Morgan. Si pour certains, le petit Morgan avait eu de la chance, de ne pas se trouver à cette endroit, pour le gamin en question, cela voulait dire que ce drame aurait pu être éviter, si il n’avait pas décidé d’en faire qu’à sa tête ce jour là, et pour la première fois, notre héros comprit le véritable sens du mot remords. Mais il était inutile de revenir sur le passé, qui n’apaisait d’aucune façon. Il fallait vivre, et pour Danny, cela signifia qu’il devait tout faire pour entretenir la famille. Alors que son père continuait tant bien que mal à aller travailler ; notre jeune homme s’occupa de tout le reste : l’entretien de la nouvelle maison, que les habitants de l’île leur avaient offerts par générosité, d’arrondir les fins de mois, en trouvant des petits boulots par ci par là : pêche, charpenterie, coursier…il explora tous les jobs possibles, dans la seule idée de pouvoir faire tenir la maison, et payer les frais que demandaient l’hôpital. A l’âge de onze ans, Danny arrêta de penser comme un enfant, et raisonna comme un homme. Il était devenu plus posé, et bien silencieux par rapport à sa courte mais folle jeunesse, laissant volontiers les autres s’occuper des choses futiles. Quand à son corps, il avait déjà bien changé : entre son entrée dans la puberté et le mal qu’il se donnait afin de tenir coûte que coûte les deux bouts, sa morphologie n’était plus la même, il était devenu bien plus grand, et il faut le dire, avait fini par prendre quelques kilos : c’en été fini de l’enfant petit et maigrichon qui traînait sans cesse avec une bande de gamins, on avait affaire à un adolescent un peu trop mature pour son âge au corps en pleine construction.
Après plusieurs mois de soins intensifs, le reste de la famille Morgan pût enfin sortir de l’hôpital, mais malgré cela, ce n’était pas gagné, il fallait tout reprendre depuis le début, et surtout, les apprendre à se ré-ouvrir aux autres après l’épreuve qu’ils venaient de passer.
Lorsqu’il estima qu’il pouvait s’éloigner de chez lui afin de commencer véritablement à travailler (il avait alors 13 ans), il décida de tenter sa chance sur une île plus grande de South-Blue. Les premières semaines furent difficiles, de par le fait qu’il ne connaissait absolument personne, mais peu à peu il s’adapta à cette vie qui était désormais la sienne. La ville où il demeurait, Australina Town était tellement cosmopolite, par rapport à l’île paumé qu’était Naxos qu’il prit plusieurs jours pour s’en remettre. En quelques semaines, il trouva un boulot convenable, et plus que cela, une vocation : il était joaillier. Il adorait les pierres, quelque soit leur nature, et le fait de travailler afin de les embellir, et d’en faire des bijoux que tout le monde pouvait admirer, il trouvait cela tout simplement merveilleux. Etant plutôt adroit de ses mains, il ne lui fit que quelques temps pour apprendre les bases du métier, et comme il était bien payé, il pouvait se permettre d’envoyer dès que possible de l’argent à sa famille. Lorsque le soir arrivait, il se distrayait en se baladant dans les rues, rencontrant des gens plus ou moins fréquentables. A 14 ans, il découvrit également le goût de l’alcool, qui embrume les sens, de la cigarette, qui offre une sensation de bien être limité, le goût des filles, des mains qui vagabondent le long du corps, il appréciait d'ailleurs beaucoup cette activité, mais aussi celui du combat, et cette dernière revêtait pour lui un sens sacré. Un combat, c’était deux ou plusieurs volontés qui s’affrontaient. Peu importe qui était doué, ou qui ne l’était pas, l’important, c’était de savoir jusqu’où on pouvait aller pour repartir vainqueur, jusqu’où on pouvait aller dans le désir de sauvegarder sa vie, et cette sensation semblable à aucune autre, lorsque l’adrénaline coule dans les veines, éveillant son corps et son esprit à des choses alors nouvelles, était pour lui une expérience si transcendante qu'il en devint carrement accro. Son corps, qu’il avait commencé à forger sur son île natal, fut un atout plus qu’essentiel dans son apprentissage de la lutte des rues, lui faisant découvrir des talents qu’il ne soupçonnait pas alors. Préférant une bonne vitesse d’exécution à une force brute, il se distinguait par un sens d’observation bien développé et à des réflexes dépassant la moyenne.

Cependant, plus les temps passaient, plus il s’ennuyait. Certes, il avait maintenant un véritable emploi de joaillier, sa situation était stable, sa famille allait mieux de jour en jour, lui permettant d’alléger le poids qu’il s’était mis sur les épaules : il s’était considérablement ouvert aux autres pendant le temps qu’il passait, troquant son air un peu trop sérieux pour une allure plus détendue ( était-ce d’ailleurs vraiment lui ou bien une personnalité qu’il avait forgé ? lui même n’en savait rien ), mais à 15 ans, il n’arrivait pas à se satisfaire de la petite situation acceptable qu’il s’était crée, et rêvait vaguement d’aventure et de contrées lointaines.
Mais tout changea pour lui le jour où il décida de suivre discrètement un homme recherché activement par la Marine. Il ne se doutait pas qu’à l’arrivée, il se trouverait en face de toute une faction de…révolutionnaires ????
Et c’est ainsi que commença une nouvelle vie pour Danny, à un rythme si effréné qu’elle en dépassait ses espérances. Dans le tumulte de cette vie de rebelle qui ne savait guère où elle allait le mener, il décida de changer carrément de look afin de devenir un parfait inconnu pour les gens qui le connaissaient. Est-ce qu'il se cachait de la Marine, ou plutôt de sa famille à qui il n'avait strictement rien dit de cette double vie ??? Aucune idée, peut être était-il un fort caprice du moment, car en le voyant troquer ses cheveux tressées de couleur noir par une coupe de cheveux plus court, mais de couleur neige, il y'avait de quoi se poser des questions. Quoiqu'il en soit, il était méconnaissable et cela le contentait amplement. Sa première action en tant que révolutionnaire fût de sauver de la noyade un jeune homme, un peu plus vieux que lui, possédant des cheveux aussi blonds que des blés et affichant un sourire suffisant et narquois. Bien évidemment, il ne savait d’aucune façon que cette personne qu’il venait de sauver, serait inextricablement lié à son futur, puisque après lui avoir parlé de la révolution, celui ci décida ni plus ni moins de le rejoindre, et commença alors une nouvelle vie pas pour une, mais pour deux personnes au tempérament et à la vision des choses bien différentes



Troisième et dernière partie : Nouvelle vie et pouvoirs de folies : la routine pour notre ami
Laughing


Les jours passaient, les missions également… Danny avait peu de souvenirs de ce qu’on lui avaient demandé de faire, mais plutôt des sensations, des impressions fortes qui étaient restées, presque imprimées dans son esprit, tel le flash d’un appareil photo sur la rétine de l’œil. Espionnage, filature, entrée illégale dans des endroits plus que bizarres, c’était tellement plus que la vie de joaillier auquel il s’était destiné il y’avait de cela quelques temps. Cependant, deux zones noires restaient dans son esprit : la première, c’est qu’il n’était pas certain que les révolutionnaires allaient apporter le monde nouveau qu’ils promettaient. En tous cas, tout le monde n’en était pas persuadé, il entendait parfois dire que les révos étaient une bande de fous, dont le chef était légèrement mégalo sur les bords, nourrissant la douce utopie d’améliorer les choses alors qu’ils ne créeraient que plus de bordels encore. Bon, il n’entendait pas que ça, il surprenait parfois d’autres conversations, plus mitigées, mais cela le travaillait un peu quand même. Certes, il était lucide, et il savait que malgré la meilleure volonté du monde, la révolution ne pouvait rallier tout les gens à sa cause, mais il prenait tous les avis en compte, et il est vrai que cela le faisait quelque peu douter. Il y pensait parfois, pendant ses rares et courtes phases d’insomnies ( il était à tendance narcoleptique, c’est dire si c’était rare^^ ) il se demandait quel monde allait être réalisé si il devait avoir une victoire de son camp…et s’endormait avant d’avoir sa réponse. Ce problème était le moins important pour lui, il allait et venait à sa guise dans son esprit, et il avait appris à ne pas s’en soucier, par contre, le deuxième lui trottait sérieusement dans la tête et se demandait quoi faire : il avait rejoint les révolutionnaires afin de changer de vie, afin d’échapper à une routine qui lui faisait peur, et aussi que vouloir anéantir le gouvernement mondial serait un idéal pleinement satisfaisant, qui le motiverait tous les jours, depuis le réveil à la fin de la journée, et même dans ses rêves. Mais ce n’était pas le cas : le gouvernement mondial ne lui avait rien fait de spécial, et il n’avait aucune raison de souhaiter sa destruction pur et simple, il était également sceptique sur ce qui se passerait en cas de victoire, et il avait toujours autant cette impression de naviguer sans gouvernail, et sans direction. Il se satisfaisait de la beuverie entre ses frères d’armes, du plaisir qui lui procuraient les femmes et du fracas des armes… en se demandant jusqu’à quand il se contenterait de cette vie parfaitement dissolue. Mais bon, tout cela, c’était avant un nouveau rebondissement dans la vie incroyable de Danny Morgan…quoique ce rebondissement ne le concernait pas seulement parce qu’il n’était pas tout seul, se retrouvant avec cette même personne qui se faisait appelé le Taïpan au sein de la révolution et dont il avait sauvé la vie il y’a 8 ans ( il avait maintenant 24 ans ).

Après une course poursuite dont on omettra les détails ( en particulier parce que Danny ne s’en souvenait que vaguement, cette mission étant particulièrement « blazante » à son goût ), Danny et son « compagnon », inutile d’employer le mot « ami » lorsqu’on connaissait un peu l’homme qui l’accompagnait, finirent pas trouver l’objet de leur mission : un coffre contenant des informations sur une opération gouvernementale. La mission était difficile, demandant à être réalisé avec beaucoup de soin, mais avait été plutôt rondement menée par nos deux jeunes hommes, même si cela s’était soldée par la mort de ceux qui protégeaient ce foutu coffre, et le naufrage de leur navire, les condamnant à rester sur un minuscule îlot paumé au beau milieu de GrandLine, sans aucun espoir d’être retrouvé ( ils ont paumé leur escargophone ) , bref, une mission réussie quoi..
Après deux mois passées sur ce caillou paumé, il commencèrent sérieusement à s’inquiéter de la situation : les maigres ressources avaient été englouties par nos deux hommes, et toujours aucun navire pour les secourir, et alors que l’idée de s’entretuer afin de manger le perdant leur avaient traversés l’esprit, il décidèrent de nourrir leur curiosité, à défaut d’alimenter leur estomac, et donc d’ouvrir le coffre.

A l’intérieur, pas de documents super secrets sur une opération à venir, pas de plans de recherche sur un prototype d’arme de destruction massive, juste …. Deux fruits, l’un blanc comme du cristal, et l’autre bleu glacé, avec des formes carrément suspectes, puisque ils ne ressemblaient à rien, à rien de commun en tous cas, et enfin, leur peau était totalement couvertes de spirales. Devant de tels bizarreries, ils restèrent un peu muet, sachant très bien ce qu’ils avaient sous les yeux.

Le Taïpan retrouva la parole le premier :


« Des fruits du démons ??? Eh merde, c’est sur qu’on en a vraiment besoin maintenant, à cet endroit précis !!! »

Danny le regarda d’un air légèrement couillon et lui répondit : « Mais qu’est qui te fait dire ça, ça peut être sympa à bouffer un fruit du démon… »

Il s’arrêta, regardant le visage consterné de son « pote », visiblement, ce qu’il venait de dire n’était pas un bon argument, mais celui-ci avait une excuse, il commençait à mourir de faim, et sa stupidité commençait à envahir la moindre fibre de sa matière grise.

« Sombre débile, des fruits du démons, y’en a des tas, avec des pouvoirs tous plus différents les uns que les autres, on a aucune idée de si l’un d’entre eux à le pouvoir de nous faire arriver autre part que sur ce caillou paumé. »

Enishi ( c’était son nom ) porta une grande inspiration en fermant les yeux devant la mer.

« Si on se plante, et que ces fruits nous apporte pas un pouvoir suffisamment balèze pour qu’on puisse s’en sortir, on est mort, on pourra même plus tenter de pêcher. »

« Bah, ce sera pas une grande perte pour toi, répondit le guerrier aux couleurs d’ébène d’un ton moqueur, MOI au moins, je savais nager… »

Il appréciait le regard de son compagnon d’infortune, où on pouvait lire qu’il avait une forte envie de le baffer. Il avait dit ça simplement pour faire le faire tourner en bourrique. Bien entendu, qu’il savait nager, mais étant donné qu’il avait été un guerrier du désert ( une des rares choses que savait Danny sur lui ), il n’avait découvert l’immensité qu’était la mer un peu tard dans sa vie, alors que Danny, ayant vécu sur une île, la mer, il connaissait bien avant d’avoir des souvenirs. Et puis, il nageait un peu plus vite que lui.

« C’est bon,, je te charries, tranquille. Bon, tu sais quoi ? On en prend chacun un, et on prie pour que y’en ai un bon dans le lot. »

« Ok, tu choisis lequel ??? »

« Je te laisse choisir en premier, je sais pas trop alors… »

La main de Enishi s’approcha des fruits, et se stoppa. Visiblement, il n’arrivait pas à faire son choix, puis cette même main se dirigea vers le fruit de couleur blanche.

« Nah, stop, prends l’autre en fait, j’ai envie de prendre celui-là »

« Tu viens de me dire que tu me laissais choisir… »

« Bah, j’ai changé d’avis !!! »

« Bah, moi je m’en fous, je le prends »

Sa main continua de plonger en direction du fruit. Danny, dans un réflexe complètement stupide, et grâce à l’instinct du rapace qui pouvait resurgir de lui, se rua sur le fruit à une vitesse quasi supersonique, prit celui-ci, et sans crier garde, le fourra dans sa bouche.

« Bah mouais, dit-il la bouche pleine, bah là mouaintenant, tu pwen l’autre !! »

Le Taïpan regarda l’autre avaler sans sourciller SON fruit du démon, et lui répondit avec mépris : « Ces karloush de m… » et sans perdre plus de temps il mangea le fruit bleu.
Sa première action après l’avoir ingéré fût de se diriger droit vers l’océan. Mais tout ne se passa pas comme d’habitude, car au lieu de s’enfoncer dans l’eau comme tous les gens normaux, Enishi lui, marchait sur elle ???!!??

Danny en resta estomaqué, à tel point qu’il se demanda même si il s’était pas carrément planté en choisissant son fruit. Son pote marchait sur l’eau, c’était incroyable…


« Mince alors, tu marches sur l’eau, t’es devenu un Jesus ??? Peut être que c’est son fruit que t’as mangé ??? Alors, peut être que moi, je peux l’ouvrir la mer en deux !!!! »

Et il se dirigea lui aussi vers l’océan en ouvrant les bras en grand, comme si il voulait attraper quelque chose d’énorme, il attendit et attendit que ses pouvoirs aussi se libèrent, et qu’il verrait un chemin s’ouvrir au beau milieu de l’océan, tel un moïse, mais la seule chose qu’il réussit à faire, c’est se prendre en plein tête la boule de glace que lui lança avec un sourire malsain le Taïpan du désert, satisfait de son nouveau pouvoir et d’avoir pu se venger du l’idiot qu’était Danny, le laissant d’ailleurs sur le carreau un petit moment…

C’est ainsi que lui et son compagnon eurent des pouvoirs fantastiques alors aucun d’entre eux n’avaient rien demandé. Grâce au pouvoir d’Enishi, ils purent marcher sur l’eau et atteindre le royaume d’Alabasta, ce qui leur sauva la vie. Danny comprit, après avoir rempli son estomac, et ainsi, réactiver ses neurones, que le fruit du démon que son camarade avait mangé n’était pas le fruit du prophète, comme il l’avait dit, mais bien le logia de la glace. D’ailleurs, celui ci se montrait particulièrement doué, regardant avec satisfaction la bosse en plein front qu’avait causé sa glace sur le front de son collègue.
Le fruit de Danny fut plus dur à deviner, les pouvoirs de celui-ci ne s’étant pas manifesté aussi spontanément que ceux d’Enishi. Néanmoins, ils finirent par avoir une petite idée sur la question, lorsque presque tout le contenu de plusieurs bijouteries ( des bijoux de toutes sortes, puisqu’ils se trouvaient dans le quartier des orfèvres ) se rua sur notre héros, le laissant se noyer sur une mer multicolore de rubis, d’émeraude, de saphir, de topaze et bien d’autres encore. Ils en profitèrent pour en subtiliser suffisamment pour pouvoir rejoindre un QG de la révolution ( marcher à pied sur la mer, ce n’était pas pratique, mais surtout très peu discret ).

Et leurs chemins se séparèrent encore une fois : Enishi, armé de ses nouveaux pouvoirs, continua évidemment dans la révolution, et il se vit accepter des missions de plus en plus difficiles. Quand à Danny, il mit un frein sur les missions, réfléchissant à ce qu’il pouvait faire. Son pouvoir lui permettrait d’être riche, et même immensément riche, à tel point que plus jamais Danny n’aurait à se soucier du lendemain, pouvant même se payer une petite île privé s'il le voulait. Mais la raison reprit vite le dessus chez notre jeune héros : il n’avait jamais été réellement motivé par l’argent, et puis, il se voyait mal quitter sa vie de rebelle pour celle d’un milliardaire, fréquentant des quartiers huppés et passant ses soirées dans des galas mondains. Tout cela était un autre univers, et il le laissait volontiers aux autres. Mais il décida par contre d’entretenir sa famille. Avec sa nouvelle richesse, il avait mis à l’abri du besoin ses parents, qui commencèrent à se faire vieux, en profitant même pour leur offrir un petit tour du monde. Quand à sa grande sœur, il fit tout pour pouvoir payer le mariage de ses rêves, avec tous les décors dont peuvent rêver les jeunes filles, lui assurant une merveilleuse entrée dans la nouvelle vie de femme mariée qu’elle allait mener. Et à son grand frère, qui nourrissait des projets de styliste, il lui offrit sa première boutique. D’ailleurs, pour le remercier, celui ci lui confectionna les vêtements qu’ils portent aujourd’hui, faite dans une matière toute nouvelle qui aère le corps en cas de chaleur, tout en le gardant au chaud lorsque le temps pouvait se faire frisquet. Mais il n’y avait pas que sa famille, tous les gens qui l’avaient aidé, que ce soit sur son île, ou bien ceux qui habitaient Australina Town, tous, il fit en sorte de changer un peu leur vie, utilisant son pouvoir sans compter, heureux de voir justement les gens qu’il aimait heureux.

Après s’avoir acquitté de la dette qu’il devait en quelque sorte à chacun d’entre eux, il reprit la bannière de révolutionnaire. Il avait compris une chose, une partie de son destin étant lié aux leurs. Et puis, n’ayant plus besoin de travailler, il lui fallait quand même faire une chose de ses journées, et révo était une occupation toute faite pour tuer son ennui… Il continua donc de joindre ses services jusqu’au jour d’aujourd’hui… Il avait maintenant 27 ans, mais est toujours aussi passionné ( aussi passionné qu’il puisse l’être, rappelez vous son caractère de débile ) par ce qu’il faisait que lorsqu’il en avait 16, et espérait que cette histoire qu’il écrivait avec les rebelles, avaient encore quelques années devant lui…




Comptez-vous être actif ? : Bon, vu le temps que j'ai pris pour ma fiche, on peut se demander si je suis actif. En général, je le suis. Tant que y'a une bonne ambiance et que l'inspiration est là, y'a pas de raisons que je le sois pas.


Dernière édition par Danny Morgan le Ven 2 Sep - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Morgan
The Crystal Soul
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
25/100  (25/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Jeu 1 Sep - 22:25

Je me permets un léger up, afin de signaler quelque chose : c'est avec une joie non dissimulé que je déclare cette put*** de fiche complètement bouclée sunny

Et encore désolé pour tout ce poireautage ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Tensei
Admin/ Le Légendaire
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation:
80/100  (80/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Jeu 1 Sep - 22:44

Salut à toi "c'est déjà dit" & bienvenu "c'est déjà dit XD"

Bref, pour moi tu as fait une superbe présentation et c'est validé mais, tout de même je doute que ton fruit soit accepté, si goyah accepte, je ne dirais rien donc, je l'accepterais, s'il le refuse je le suis XD Donc, je laisse goyah ou flint confirmé la validation et par la même occasion te donné ta couleur Very Happy "VIVE LES RÉVOLUTIONNAIRES XD"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goyah
Admin/Le Fou
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Ven 2 Sep - 9:54

Son fruit je l'accepte, elle peut même créer les gemmes si elle préfère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiecemillenium.forumactif.fr
Danny Morgan
The Crystal Soul
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
25/100  (25/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Ven 2 Sep - 10:10

Merci Goyah pour la confiance, ça fait plaisir Very Happy

Mais bon, j'étais en train de discuter avec Marshall sur la C.B, et apparemment, mon fruit est plutôt balèze, donc, création des gemmes, ça peut être un peu beaucoup abusé.

Je vous laisse en discuter avec Marshall, et si il doit avoir des modifications, je suis prêt à les faire. Par contre, je veux bien garder le pouvoir de modifier la forme des gemmes, s'il vous plait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danny Morgan
The Crystal Soul
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Réputation:
25/100  (25/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Ven 2 Sep - 19:51

Bon, je me permets un double post afin de mettre tout le staff d'accord sur les pouvoirs que j'utilise. J'ai parlé avec Marshall et il y'avait des termes dans ma définition qui pouvait prêté à confusion, donc, je mets un descriptif point par point, afin de me reprendre ou vous le jugez nécessaire.


Premier pouvoir (accordé par Goyah) : génération de cristaux, que je limite à de petites diamètre (pas plus gros qu'une balle de tennis)

Second pouvoir : télékinésie, afin d'extraire des gros cristaux du sol et de faire voler les plus petites.

Troisième pouvoir : maîtrise de la croissance et de la forme. Effectivement, sur ce point là, j'aurai du être plus clair, j'explique. Il y'a un coefficient limite, dans le sens où je peux pas faire une tour de saphir à partir d'un simple bague. Si les cristaux sont gros, je peux faire des grandes créations, sinon, c'est bien plus petit. (et je précise que pour chercher les plus gros, c'est contact constant avec le sol)

Quatrième pouvoir : transfert d'énergie(celui qui a posé des problèmes à Marshall). J'explique : je peux mettre ma force dans des cristaux. A partir de ce moment là, ceux ci deviennent des cristaux explosifs, qui pète si on les raye ou si on les brise (impact de petite/moyenne importance + débris de cristaux dans tout les sens, ça coupe ^^). Les cristaux chargés peuvent être utilisés pour quelqu'un afin de calmer sa fatigue (j'ai dit CALMER sa fatigue, c'est à dire, stopper une crampe, une point de côté, la vision trouble, bref tout ce qui peut gêner, mais en aucun cas, ça redonne toute la schwepps Very Happy )

Voilà, c'est tout, j'espère qu'à partir de là il y'aura plus de lézard Smile

PS: A propos de ma prime, je voulais faire une petite exigence (comment ça une petite exigence, c'est un ouf lui ^^:p). Nah, un truc tout simple : pas de nombres impairs pour la prime. Je préfère largement un 22 millions de berrys, que 23 millions de berrys, même si je perds un million, voilà c'est juste ça. Encore merci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubaki D. Tensei
Admin/ Le Légendaire
avatar

Messages : 454
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Réputation:
80/100  (80/100)
Camp: Révolutionnaire

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Sam 3 Sep - 9:06

Moi, j'accepte et j'aime bien ton quatrième pouvoir, si seulement j'ai bien compris, je te propose de mettre des dials à l'intérieur aussi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marshall D.Flint
Admin/Le Boucher
avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 30/10/2010

Feuille de personnage
Réputation:
10/400  (10/400)
Camp: Pirate

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Sam 3 Sep - 10:05

J'accepte aussi, la ton quatrième pouvoir car il est beaucoup mieux expliqué ^^ Voila !

_________________
Flint
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goyah
Admin/Le Fou
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 30/10/2010

MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   Sam 3 Sep - 11:09

Aucun problème pour moi ^^ meme si je pense que tu pourais faire des cristaux plus gros.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepiecemillenium.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Danny Morgan [enfin terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Danny Morgan [enfin terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois, le pensionnat... [PV Sarah McWiller][Enfin terminé!]
» Kit Complet - Morgan Delaube [Terminé - Kaëlie Dorkins]
» Henry Morgan "le faucon noir" [terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Millénium :: Départ en mer :: Fiches personnages :: Fiche Validée-
Sauter vers: